Economie & emploi

Hélium local : une start-up messine lève 1,3 million d’euros pour se développer dans la transition écologique

L’entreprise se nomme 45-8 Energy, elle a été créée à Metz en 2017 par deux entrepreneurs et emploie déjà 6 personnes. Elle mise sur l’avenir de l’hélium local, une ressource stratégique dont elle cherche à permettre l’accès en circuit court d’ici à 2023. En investissant 1,3 million d’euros sur ce projet lié aux Géosciences et à la transition écologique, 14 investisseurs européens privés et publics vont permettre à la startup d’accélérer considérablement son développement.

45-8 Energy se concentre sur l’exploration d’hélium, un ressource stratégique indispensable à de nombreuses industries (médicale, électronique, aéronautique et spatiale), et dont l’approvisionnement est donc crucial. Une problématique d’accès aux ressources que la phase covid-19 a probablement contribué à rendre encore plus importante.

Nicolas Pélissier, l’un des deux fondateurs de l’entreprise – Source : 45-8 Energy

Accompagnée de partenaires académiques et industriels, la startup messine a travaillé à la mise au point d’outils efficaces et adaptés à l’exploration et à la production d’hélium (des capteurs ultra-performants), qui, dans une optique éco-responsable, permettent la valorisation de ses potentielles ressources connexes. Il s’agit de :

“satisfaire de manière éco-engagée la demande en hélium du marché européen, un marché entièrement dépendant d’importations à fort empreinte carbone.”

En attente d’un premier permis d’exploration

Un premier permis d’exploration, encore en phase d’instruction, a été déposé sur une zone de 251km² dans la Nièvre. Il vise à capter et à valoriser un gaz riche en hélium et en gaz carbonique qui s’échappe naturellement en surface via des sources thermo-minérales et une faille géologique importante du secteur. Plusieurs autres zones d’intérêt en France et en Europe ont déjà été identifiées, une nouvelle demande de permis d’exploration est d’ailleurs en préparation pour 2020.

Prise d’un échantillon de gaz en proche surface lors d’une campagne de terrain – Source : 45-8 Energy

Ce premier projet pilote cherche à “démontrer la viabilité technico-économique” autant son versant éco-engagé, à savoir la limitation des émissions de gaz à effet de serre grâce à la valorisation du gaz carbonique présent dans le flux gazeux et qui s’échappe actuellement vers l’atmosphère, et la valorisation de la ressource hélium en circuit court permettant de réduire l’impact environnemental de la filière pour son approvisionnement.

Objectif : produire la première bouteille d’hélium ouest-européenne éco-responsable d’ici 2023.

Un marché très prometteur

Les deux créateurs de 45-8 Energy, Benoît HAUVILLE et Nicolas PÉLISSIER ont conçu cet objectif en réaction à un constat “alarmant” :

100% de l’hélium consommé en Europe de l’Ouest est importé des Etats-Unis, du Qatar et de l’Algérie à grands frais énergétiques. En 2018, cela représentait 31 millions de mètres cubes, le deuxième marché mondial avec près de 19% de la consommation.

Dans le contexte actuel de pénuries répétées d’hélium, d’accroissement de la demande et d’augmentation continue du prix qui a été multiplié par plus de 3 en moins de 5 ans, le développement de la jeune entreprise pourrait presque sembler logique. Entre R&D et recrutements à venir dès 2020, les fonds des investisseurs permettront de ne pas se faire coiffer au poteau par une concurrence qui, forcément, cherchera à exploiter ce marché.

Demain, une entreprise deviendra le premier mondial sur une ressource d’avenir. Si ses projets aboutissent, ce leader sera peut-être basé à Metz, et il s’appellera 45-8 Energy.


Site web de l’entreprise.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer