Actualité locale & société

Pollution : levée des mesures d’urgence en Moselle

Le préfet de la Moselle a fait par de sa décision de lever les mesures d’urgence prises pour le département le 7 août suite au pic de pollution du à l’ozone.

Depuis le 8 août 2018 à 00h00, les restrictions de limitation de vitesse ne s’appliquent plus.

Depuis le 6 août 2018, l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air en région Grand-Est, ATMO Grand Est, avait déclenché la procédure d’alerte à la pollution atmosphérique sur le département de la Moselle. Le préfet de la Moselle avait pris un arrêté de mesures de restrictions depuis le 7 août 2018, 00h00.

Suite aux prévisions météorologiques et à l’amélioration de la qualité de l’air, les niveaux d’ozone vont sensiblement diminuer, Olivier DELCAYROU, secrétaire général de la préfecture de la Moselle, a donc décidé de lever les procédures mises en place sur l’ensemble du département de la Moselle, à compter du 8 août 2018, 00h00.

A savoir :

  • Les sites responsables localement des émissions les plus importantes mettent en œuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 1 ;
  • Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussées séparées, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20km/h sans descendre en dessous de 70km/h. Pour les autocars et poids lourds (>3.5t) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130km/h ;
  • Les contrôles de vitesse et anti-pollution sur route sont réalisés sur les axes concernés ;
  • Les collectivités ayant défini des plans d’urgence mettent en œuvre les actions les plus adaptées.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Close
X