Actualité locale & société

Violences faites aux femmes : des violentomètres distribués dans les rues de Metz

Ce jeudi 25 novembre 2021, la Ville de Metz mène une opération de sensibilisation dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes en distribuant des violentomètres dans les rues messines.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

François GROSDIDIER, Maire de Metz et Président de l’Eurométropole de Metz, Nathalie COLIN-OESTERLE, Députée Européenne et Conseillère municipale et Gertrude NGO KALDJOP, Adjointe au Maire déléguée aux droits des femmes, viendront au devant des Messines et des Messins afin de les sensibiliser à l’importance de cette lutte.

Sur le terrain, les élus en profiteront pour rappeler un numéro de téléphone indispensable à retenir ; le 3919 (gratuit et anonyme, accessible 24h/24 et 7 j/7), ainsi que la possibilité de faire appel au centre d’hébergement d’urgence de l’AIEM à Metz, réservé aux femmes victimes de violences.

Qu’est-ce qu’un violentomètre ?

Cet outil se présente sous la forme d’une règle colorée, allant du vert au rouge, et permet d’évaluer le degré de violence de certains comportements au sein d’un couple. Au verso, sont inscrits les numéros de téléphones utiles, que l’on soit victime ou témoin.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Un commentaire

  1. Très bonne idée ce violentomètre !
    Aujourd’hui « Journée contre les violences faites aux Femmes » 2021 … alors comme les lignes ne bougent que trop lentement, tous les moyens sont bons pour agir. Plasticienne, J’ai réalisé pour la Journée des Femmes une installation dans un centre d’art sur le violences faites aux femmes. Intitulée « Loi n°2010-769 », elle rend tristement hommage aux femmes dans le monde victimes de leur partenaire ou ex-partenaire.
    A découvrir : https://1011-art.blogspot.com/p/loi-n2010-769_2.html
    Et aussi « This is not consent » sur la culture du viol : https://1011-art.blogspot.com/p/thisisnotconsent.html
    Ces séries ont été présentées à des lycéens. Quand l’art contemporain ouvre le débat ? Toutes les actions doivent servir à agir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page