Actualité locale & société

Arnaques aux compteurs à Metz : garagiste et contrôleur technique de mèche

Un garagiste et un contrôleur technique peu scrupuleux ont été interpellés le 22 octobre 2019 à Metz.

Ils auraient trafiqué le compteur kilométrique de plusieurs véhicules et sciemment falsifiés de nombreux procès-verbaux de contrôle technique. Au total, 19 victimes ont déposé plainte.

Leur arnaque consistait, pour le garagiste à revendre ses véhicules sur le site internet Leboncoin. Puis, pour le contrôleur technique de fermer les yeux sur les défauts des voitures.

Le garagiste auto-entrepreneur, d’abord établi jusqu’en septembre 2018 route de Thionville à Metz et depuis à Jouy aux Arches, conviait les clients à se présenter dans son garage pour voir la voiture. En cas d’accord trouvé, l’acheteur repartait avec le livret d’entretien et le contrôle technique, qui semblaient en règle.

Les ennuis commençaient pour les victimes peu de temps après l’achat du véhicule.

Des soucis nombreux et non négligeables, qui n’apparaissaient pas sur les procès-verbaux de contrôle technique d’avant-vente, presque tous établis par un seul et même contrôleur technique, route de Thionville à Woippy, aujourd’hui installé à Peltre.

Certains acheteurs s’étaient rendus compte, après avoir fait passer leur voiture à la valise chez un concessionnaire agréé de la marque, que le kilométrage avait été falsifié, à la baisse.

Suffisamment d’éléments étaient recueillis en octobre 2019 pour permettre l’interpellation du garagiste et du contrôleur technique qui semblait être de mèche.

Interpellation du contrôleur technique et du garagiste

Le contrôleur technique a reconnu avoir fermé les yeux sur certains défauts que présentaient les voitures que le garagiste lui présentait et aussi avoir, sciemment, établi des procès verbaux de contrôle technique faisant apparaître des kilométrages revus à la baisse.

Le garagiste, quant à lui, s’il présentait le contrôleur technique comme un « ami », a affirmé n’avoir jamais eu connaissance de ses contrôles douteux et encore moins lui avoir demandé de ne pas être honnête.

Il n’expliquait pas les écarts conséquents entre les kilométrages annoncés et les kilométrages rééls.

La décision du Ministère public les concernant leur sera prochainement notifiée, en attendant, les 2 hommes ont été laissés libres le 23 octobre 2019.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X