Actualité locale & société

Trafic de drogue en Moselle : saisie record de 1,3 tonnes de cannabis

Cinq individus ont été interpellés en Moselle, notamment à Hettange-Grande et à Metz, dans le cadre d’une enquête pour importation en bande organisée et trafic de stupéfiants.

Une saisie record d’1,3 tonnes de cannabis a été effectuée ainsi que des « avoirs criminels » estimés à 396.000 euros.

Photo : Libre de droits

L’enquête confiée à la Police Judiciaire de Metz, à la BRI de Metz et au GIR de Metz a débuté par un renseignement anonyme faisant état d’une importation massive et régulière de cannabis depuis l’Espagne ou du Maroc, par un individu résidant en Moselle et qui était assisté par plusieurs autres individus.

Les investigations menées dans un premier lieu par le parquet de Metz puis par le parquet de la JIRS de Nancy, confirmaient la livraison de produits stupéfiants depuis l’Espagne par un camion espagnol et un stockage dans un entrepôt à Hettange-Grande.

Le mode opératoire était bien établi avec un produit dissimulé parmi des palettes de produits alimentaires dans un camion espagnol vers un entrepôt pour être déchargé par plusieurs personnes puis transporté vers un autre lieu de stockage à Metz avec un écoulement progressif du produit, jusqu’au prochain approvisionnement une fois l’argent récolté.

Le 8 juin 2022 était déclenchée une opération conduisant à 5 interpellations à la suite d’une livraison par camion. Etaient interpellés l’organisateur, un individu l’assistant dans le déchargement des livraisons et la revente et un dirigeant mettant sciemment son entrepôt à disposition à des fins de stockage de stupéfiants.

Ces individus circulaient en convoi de 3 voitures, et dans l’un des véhicules étaient saisis 757 kilos de résine de cannabis et 16 kilos d’herbe de cannabis. Était également interpellé une « nourrice » dont la perquisition à son domicile amenait la découverte de 519 kilos de résine de cannabis. Enfin, était interpellé le chauffeur du camion frigorique espagnol qui avait transporté la cargaison de stupéfiants.

Les avoirs criminels étaient provisoirement estimés à 396.000€ avec un peu plus de 71.000€ sur des comptes bancaires, plus de 30.000€ d’argent liquide, des montres de luxe pour une valeur estimée à 115.000€ et de la maroquinerie et vêtements de luxe estimée à 180.000€.

A l’issue des interpellations, 5 hommes âgés de 40 à 52 ans, domiciliés en Moselle et un en Espagne, étaient mis en examen par un juge d’instruction de la JIRS de Nancy, dont 3 placés en détention provisoire et 2 sous contrôle judiciaire.

Source : Communiqué de la JIRS de Nancy

Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page