Actualité locale & société

Un salarié de France 3 se suicide sur son lieu de travail à Nancy

(AFP). Un salarié de France 3 s’est suicidé samedi sur son lieu de travail à Nancy, en laissant un courrier mettant en cause sa hiérarchie pour expliquer son geste, a-t-on appris mardi de source syndicale.

La direction du pôle Nord Est de la chaîne publique a confirmé à l’AFP le suicide de ce technicien chargé de logistique, tout en se refusant à commenter l’éventuel lien avec son travail, évoquant une « situation très complexe ».

« On pense avant tout à la famille et aux proches »,

a dit Marie-Thérèse Montalto, à la tête de ce pôle, précisant qu’une cellule de soutien psychologique avait été mise en place pour les collègues du salarié.

Le salarié en question ne travaillait plus depuis « plusieurs années », a-t-elle dit. Il était dans une situation « d’accident du travail pris en charge par les organismes ad hoc », a-t-elle précisé.

Ce salarié d’une cinquantaine d’années avait également eu un contentieux porté devant la justice avec son employeur.

Il a été retrouvé inanimé samedi dans un véhicule garé sur le site de France 3, après avoir absorbé des médicaments, a indiqué une source syndicale.

« Ce n’est pas le premier suicide à France 3 »,

a ajouté cette source, évoquant deux cas ces deux dernières années dans l’Est.

« Les gens vont mal dans l’entreprise, que ce soit les journalistes ou les techniciens »,

a-t-elle ajouté.

« Il n’y a pas de déni de la part de la direction », a assuré Mme Montalto, indiquant qu’un travail « de dialogue et d’apaisement » était en cours pour tenir compte du malaise exprimé.

Une réunion extraordinaire du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) est prévue jeudi à Nancy pour évoquer le suicide survenu samedi, a indiqué une source syndicale.

Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page