Metz n’aura pas le siège de la future Caisse d’Epargne du Grand Est : une décision « inacceptable » pour les élus (lettre jointe)

C’est officiel depuis le 15 mai 2017, la Caisse d’Epargne d’Alsace et de Lorraine-Champagne-Ardenne vont fusionner et le siège social de la future Caisse d’Epargne du Grand Est ne sera pas installé dans les tout nouveaux locaux de Metz mais à Strasbourg.

Au lendemain de l’annonce officielle, les élus craignent fortement cette décision.

Dominique Gros, Maire de Metz et Jean-Luc Bohl, Président de Metz Métropole avait déjà fait part de leur inquiétude par courrier le 28 avril 2017 sur ce projet de transfert « inacceptable ».

La Caisse d’Epargne d’Alsace et de Lorraine-Champagne-Ardenne vont fusionner d’ici à 2018. La décision a été prise, par le Directoire, d’installer le siège de cette future grande banque à Strasbourg.

Après avoir été mis au courant de ce projet de fusion et d’installation du siège dans la capitale alsacienne, le 28 avril 2017, les élus locaux et régionaux n’avaient pas hésité à faire parvenir un courrier au Président du Directoire du groupe BPCE pour leur faire part de leurs inquiétudes et de leur déception de favoriser Strasbourg à Metz (pour lire le courrier dans son entièreté, cliquer ici).

Un projet de transfert qu’ils avaient jugé « inacceptable » pour des motifs économiques et géographiques et des raisons politiques.

Le courrier n’aura pas été suffisant pour faire pencher la balance et les élus regrettent aujourd’hui cette décision.

Cependant, lors d’une rencontre entre Dominique Gros, Jean-Luc Bohl et le Président du Directoire le 5 mai 2017, ce dernier aurait

« assuré que la Direction Régionale ainsi que sa Présidence seraient assurées par des lorrains et des champardennais, que le site de Metz conserverait le même niveau d’emploi (250) et qu’il avait, en outre, décidé de renforcer le site messin par la création d’emplois stratégiques. »

Jean-Luc Bohl et Dominique Gros ont annoncé qu’ils

« resterons donc très attentifs à la mise en œuvre des annonces faites à l’issue du COS de la CELCA ».

A lire dans la même rubrique :

Laisser un commentaire