Actualité locale & société

Un pas en avant pour le numérique et l’Open Data à Metz

Le Conseil Municipal de rentrée de la Ville de Metz de ce jeudi 25 septembre 2014 a vu les enjeux du numérique à Metz, et à plus grande échelle, de la Grande Région, faire un pas en avant en décidant de l’ouverture progressive des données publiques (Open Data).

Le Conseil Municipal à Metz.
Le Conseil Municipal à Metz.

S’il y a bien un sujet qui a mis d’accord majorité et opposition à l’occasion de ce Conseil Municipal de rentrée, c’est bien celui de l’ouverture progressive des données publiques, votée à l’unanimité.

L’opposition ne s’est cependant pas privée de déplorer cette décision tardive concernant le numérique, facteur indéniable de l’attractivité du territoire.

Françoise GROLET (FN) regrette d’ailleurs que cela fasse l’objet d’une obligation de la loi et non d’une « réelle volonté de transparence » de la part de la municipalité.

En effet, les directives européennes et le projet de loi sur le développement des solidarités territoriales et de la démocratie locale oblige les collectivités locales de plus de 3500 habitants à ouvrir leur données publiques.

Le Conseiller Délégué Bernard HEULLUY précise que :

« Le renforcement de l’ouverture des données publiques des collectivités représente un enjeu important aussi bien économique que sociétal, notamment parce qu’elles disposent des jeux de données présentant un fort potentiel de réutilisation »

Quelles données ?

Votée à l’unanimité, la mise à disposition des données publiques respectera la protection des données personnelles. Elle se fera conjointement avec l’ouverture des données publiques de la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole.

Metz et sa métropole rejoignent ainsi le groupe des villes tournées vers l’avenir, et vers la réalité numérique. Ainsi, Nancy avait fait le pas en 2013.

Le potentiel des données publiques des différentes institutions est conséquent, et de manière générale, elles peuvent concerner des domaines aussi vastes que variés, comme les budgets d’institutions, le patrimoine culturel, ou encore les lignes de bus.

Les possibilités de réutilisation sont également nombreuses, des transports publics à la gestion des déchets, en passant par les activités économiques.

Elles seront progressivement mises à disposition par Etalab, Service du Premier Ministre chargé de l’ouverture des données publiques et du développement de la plate-forme française Opendata sur le portail Internet « data.gouv.fr ».

Cette ouverture des données publiques profitera certainement aux participants du premier hackathon régional, le « Hackathon GEN Lorraine », qui aura lieu du 10 au 12 octobre 2014 à TCRM-Blida.

Le challenge du Hackathon GEN Lorraine ? Concevoir une application web ou mobile en 48h à partir de données publiques ouvertes. Les possibilités sont nombreuses, pour en savoir plus, lire notre article en cliquant sur ce lien.

L’ouverture progressive des données publiques (Open Data) a été votée à l’unanimité à Metz à l’occasion du Conseil Municipal de rentrée le jeudi 25 septembre 2014.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X