Culture & spectacles

Nuit Blanche 6 : Metz au Pays des Merveilles numériques (photos)

L’heure n’était certainement pas à l’ennui durant ce week-end pour les Mosellans, et en particulier pour les habitants de Metz.

Entre une nouvelle nocturne et une soirée cosplay à la FIM, l’inauguration de Mettis qui a fait de la ville une fête et la Nuit Blanche, qui cette année fait la part belle au jour… Il était impossible de ne pas être interpellé par chaque recoin des rues de Metz.

NB6-05-10-2013-SD-011

La 6ème Nuit Blanche, ou NB6 pour les initiés, a transformé Metz en un immense centre d’art contemporain et numérique mettant en avant l’image, le son, et l’intégration de ces éléments dans le quotidien, créant parfois de surprenantes ambiances.

La NB6 transforme Metz en Pays des Merveilles numérique

Un exemple marquant pour illustrer ce mélange original ? Peut-être l’animation « Scène de bain » qui se trouve aujourd’hui encore à l’ancien dépôt des TCRM de Blida (arrêt Pontiffroy).

Les visiteurs sont invités à s’installer dans une salle de bain, et jusque là, rien d’anormal… Si tant est que la baignoire soit surplombée d’une télévision diffusant un concert.

NB6-05-10-2013-SD-020

Visiblement, même la pluie n’a rien enlevé à la magie de cette Nuit Blanche, lui attribuant même une ambiance encore plus particulière. Cette constatation est d’autant plus vraie lorsque l’on parle de Blida, immense dépôt transformé en centre d’art et en salles de concert.

Lumières multicolores au milieu de la nuit et étranges rencontres ont rythmé cette NB6.

Une véritable cabine téléphonique transformée en aquarium géant scintillait au milieu de la Nuit. Cette oeuvre à elle seule pourrait résumer l’atmosphère de la nuit. Mais les autres ne sont pas en reste…

Alors qu’au Centre Pomidou-Metz, les danseurs de « Planes » luttent contre la gravité et se fondent au film projeté sur le mur qu’ils escaladent, à l’autre bout de la ville, les passants s’émerveillent devant la façade du mur de la CAF qui s’illumine en rythme et en musique au milieu de la nuit.

De retour à Blida, notre regard s’arrête sur « Machine 2 Fish », une installation artistique utilisant un système expérimental robotisé traduisant les mouvements d’un poisson rouge vivant dans la locomotion physique d’un robot.

En clair et pour faire simple, ce poisson rouge est à bord de son bocal, lui-même intégré dans un système motorisé… Le poisson semble alors pouvoir se déplacer sans aucun souci dans un univers terrestre, le tout avec un naturel déconcertant.

Pour résumer, cette nuit, à Metz, il fallait être partout au même instant et surtout, il fallait se laisser guider par sa curiosité et se laisser surprendre par les installations de la Nuit Blanche.

NB6-05-10-2013-SD-034

Profitant de l’arrivée de Mettis, animations et expositions étaient éparpillées le long des lignes du nouveau moyen de transport en commun, totalement gratuit pour l’occasion. Notez bien que s’il n’est plus possible de profiter de certaines animations exclusivement nocturnes, nombre d’entre elles sont encore visibles aujourd’hui.

[nggallery id=235]

Ce week-end Messin est par ailleurs tellement riche que certains visiteurs nous avouent être parfois un peu confus. Chaque recoin de Metz dévoilant une nouvelle surprise, il était difficile de distinguer celles qui faisaient partie de la fête liée à l’arrivée de Mettis de celles de la NB6.

Rien de grave cependant d’après eux, puisque cela ajoutait au charme de cette grande nuit.

Profitez encore des animations de la journée et des concerts en consultant le programme complet de la Nuit Blanche ici.

Ville(s) / territoire(s) :

Un commentaire

  1. J’ai le droit de vous demander des droit à l’image, vu que je suis sur une photo ? 🙂

    Sinon pour qualifier ces trucs d’artistique, il faut vraiment avoir fumé un sacré paquet de pétards.

    Ils ont piqué l’expo de la salle de bain chez Ikéa ?
    Prochaine étape la chambre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page