Economie & emploi

Florange : nouvelle ligne de production chez Thyssenkrupp pour les véhicules autonomes

Cela pourrait paraître anodin, une nouvelle ligne de production chez un industriel, même local. Mais à bien y regarder, l’inauguration, le 09 octobre 2021, d’une toute nouvelle ligne de production ultra-moderne chez Thyssenkrupp Presta France à Florange est aussi un révélateur des équilibres complexes qui se jouent pour le maintien de l’emploi dans la filière automobile régionale.

Soumise à une concurrence au sein même du groupe Thyssenkrupp, dont certains sites (en Hongrie par exemple) proposent des coûts de production jusqu’à 3 fois moins élevés qu’en Moselle, l’unité de Florange a su remporter en interne la compétition pour la création d’une ligne de production déterminante pour l’avenir du site.

Baptisée « Flexspeed factory », cette ligne qui débute ses premiers tests sera chargée de produire les colonnes de direction électroniques qui équiperont les véhicules autonomes, c’est à dire la voiture de demain. Et tout ceci avec une cadence multipliée par quatre grâce à la recherche et au développement initié sur place.

Sans cette première ligne, l’avenir du site de Florange aurait eu un horizon plus morose, et à terme, vu l’emploi automobile sur le site mis en danger. Avec désormais un coup d’avance sur la production industrielle, et malgré le trou d’air actuel sur le marché automobile du fait de la crise des semi-conducteurs, c’est tout l’inverse qui se déroulera ici, car d’autres projets suivront, et la pérennité du site est confirmée.

Une partie de la nouvelle ligne de production de Thyssenkrupp Florange en pleine action.

Contribuer à conserver une filière automobile forte dans la région

La présence en force pour cette inauguration du président de la région Grand Est Jean ROTTNER, de la Sous-Préfète Odile BUREAU représentant l’Etat, du député Brahim HAMMOUCHE, du maire de Florange Rémy DICK et de la direction du groupe industriel, MM. Sébastien KUHN (PDG), Philippe WERNOTH (DG) et Emmanuel NERKOWSKI (directeur industriel monde) n’est pas anecdotique.

Derrière cette nouvelle ligne portant haut le savoir-faire d’innovation local, c’est toute une filière industrielle, de la formation à la production en passant par la logistique, qui repose sur un équilibre toujours incertain, que de tels projets permettent de stabiliser. L’emploi et l’innovation chez les uns renforçant la crédibilité et les investissements chez les autres.

La région (1,1 millions d’euros) et l’Etat (800.000 euros) ont contribué financièrement à l’investissement (d’environ 8 millions d’euros au total) afin d’équilibrer la décision budgétaire du groupe Thyssenkrupp, et donc de maintenir les emplois du futur de l’automobile. Une colonne de direction de voiture sur 4 dans le monde est produite à Florange aujourd’hui… pour les véhicules actuels.

Le site de Florange, installé depuis 1976 (sous le nom SOMEFLOR avant de devenir Thyssenkrupp) emploi près de 850 salariés sur place. Si seuls 12 emplois sont affectés à la nouvelle ligne de production, c’est en tout près de 70 emplois qui seront créés à terme sur le site grâce à cette nouvelle ligne de production.

La difficulté actuelle est centrée sur le recrutement, et donc la formation de nouveaux personnels, aptes à travailler en secteur industriel. De ce côté, la propreté et le niveau de bruit relativement bas des unités de production modernes permet d’améliorer l’image de ces emplois qui seront de plus en plus affectés à des filières d’innovation. A Thyssenkrupp Florange, on parle ainsi intelligence artificielle et transports autonomes.

D’ailleurs, la ligne Flexspeed Factory est le fruit d’une collaboration avec l’ENSAM (l’école d’Arts et Métiers basée à Metz), dans le cadre d’un projet en recherche et innovation.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page