Actualité locale & société

Fièvre charbonneuse en Moselle : le point sur la situation au 1er septembre et préconisations aux habitants

La fièvre charbonneuse a, depuis le 5 août 2016, été diagnostiquée sur 6 élevages, 7 parcelles et 5 communes de l’arrondissement de Sarrebourg en Moselle (Saint-Jean-de-Bassel, Fénétrange, Berthelming, Gosselming et Langatte).

La fièvre charbonneuse est une maladie infectieuse, due à une bactérie sporulée qui provient du sol et qui germe lorsqu’elle pénètre dans le corps des animaux qui paissent et broutent dans un champ.

À ce jour, 30 bovins en sont morts. Depuis le début de cet épisode, les services de l’Etat se sont fortement mobilisés, permettant de faire chuter le rythme des mortalités. Le plan de vaccination des animaux a été mis en place. Il est pris intégralement en charge par l’Etat.

Photo : Libre de droits
Photo : Libre de droits

L’Agence régionale de santé a pris l’attache des personnes en contact avec les animaux malades ou morts afin de les placer sous traitement antibiothérapie préventive pendant 35 jours. Sont concernés les éleveurs, vétérinaires, équarrisseurs, travailleurs d’abattoirs et personnels des laboratoires.

Des analyses d’eau ont également été effectuées dans 5 endroits potentiellement en lien avec des parcelles contaminées : 1 abreuvoir, 2 sources et 2 petits étangs privés. Les résultats sont tous négatifs. Des investigations plus approfondies ont pu établir qu’il n’y a aucun risque sanitaire lié à l’activité de baignade pour les étangs de Mittersheim, du Stock et de Gondrexange. Il n’existe aucun risque pour l’eau issue du réseau public d’eau potable.

Au niveau des conséquences possibles sur la santé humaine, le principal mode de contamination pour l’homme est le contact avec des animaux infectés ou la consommation de produits de ces animaux. Dès lors que l’animal est vacciné, le risque de contamination disparaît. D’autre part, la vaccination des animaux n’a aucune conséquence sur la qualité du lait ou de la viande.

Consignes générales aux populations des communes concernées

  • Respecter les limites des pâtures et tenir les chiens en laisse lors des promenades ;
  • Ne pas toucher ni ramasser des animaux morts dans la nature, mais en informer la mairie ;
  • Préférer l’eau du réseau public qui peut être consommée sans danger à l’eau issue des puits et sources ;
  • Pour les travaux de terrassement à proximité des parcelles ou des animaux morts ont été retrouvés : mesures de protection pour les travailleurs.

Recommandations concernant la consommation d’aliments (soit dans le cadre familial, soit lorsqu’ils sont donnés ou vendus à des voisins, des amis…)

  • Ne pas ramasser en milieu sauvage de champignons, de baies, ou de végétaux consommables ;
  • Laver soigneusement à l’eau du réseau public les produits consommables du jardin avant consommation ;
  • Ne pas tirer et ramener lors de la chasse des animaux qui semblent malades et ne pas consommer la viande.

Recommandations à l’intérieur des bassins hydrologiques sur lesquels se trouvent les foyers de fièvre charbonneuse connus au 25/08/2016

  • Eviter d’utiliser l’eau des puits privés pour l’arrosage, la consommation humaine et l’abreuvement du bétail non vacciné ;
  • Préférer l’eau du réseau public ;
  • Eviter la baignade dans des petits étangs privés qui pourraient se trouver à proximité directe des parcelles ;
  • Eviter le pique-nique avec des enfants dans les parcelles contiguës à ces petits étangs. Bien se laver les mains avant de manger.

Source : communiqué de presse de l’ARS / Préfecture de Moselle

Rubriques

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X