Actualité locale & société

Metz : des fèves en or dans les galettes des rois

Chaque début janvier a lieu la dégustation de la galette des rois. On cache dans cette pâtisserie une fève. Cette année, Christian Haberey n’a pas dérogé à la tradition pour sa pâtisserie Jean place d’Armes à Metz, ni pour sa boulangerie des Trois Evêchés à Queuleu. Dans ses gâteaux sont glissées des fèves particulières… en or 18 carats.

Le pâtissier a souhaité faire un clin d’oeil aux 800 ans de la cathédrale. Il a contacté le bijoutier-joaillier Alexandre Bianchi pour créer un médaillon en or à l’effigie de la cathédrale en guise de fève. 

“Au début on a pensé à la rosace. Et puis finalement on a choisi la face la plus connue de la cathédrale, pour que ce soit plus parlant.”

Christian Haberey
Christian HABEREY dans sa boulangerie Rue des Trois Evêchés, tenant un des médaillons en vermeille à l’effigie de la cathédrale.

Le premier médaillon a été trouvé par un habitué de la pâtisserie Jean le premier week end de janvier. Les deux restants seront glissés dans les galettes à la crème d’amande pour 4, 6, 8 ou 10 personnes vendues entre 12 et 30 euros au cours des deux week-end suivants

Les heureux rois échangeront les médaillons en vermeille au début du mois de février 2020 avec le bijoux en or 18 carats d’une valeur de 1500 euros fabriqué par Alexandre Bianchi. 

Ornées de la rosace de la cathédrale Saint Etienne, les autres galettes contiennent des fèves traditionnelles à l’image du Graoully, de la cathédrale ou de ses gargouilles.

La pâtisserie Jean, située Place d’Armes

Christian Haberey réfléchit déjà à la prochaine épiphanie, qui pourrait à nouveau réserver une surprise aux messins.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

2 commentaires

  1. Bonjour,
    je trouve très pernicieux que pour illustrer votre article sur le boulanger de la rue des trois évêchés, vous mettiez une photo en gros plan, de la boulangerie Jea,n,même si la première photo montre le boulanger avec sa galette on peut se demander si il n’y a pas une intention mercantile derrière cette présentation.

    1. Bonjour,
      merci de poser la question, cela nous permet d’évacuer le sujet de façon claire, ce qui, avec la paranoïa ambiante autour des médias est particulièrement utile :
      Aucune intention mercantile de quelque ordre que ce soit.
      Pas plus pour cet article que pour tout autre publié ici d’ailleurs, jamais.

      Seul cadre partenarial possible : les publications pour faire gagner des entrées gratuites par exemple, auquel cas c’est un partenariat qui est clairement mentionné dans l’article, et la publication sert de support pour informer de l’opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X