Politique & social

Les colistiers de Béatrice AGAMENNONE divisés pour le 2nd tour des municipales

La fusion de la liste de Béatrice AGAMENNONE avec celle de François GROSDIDIER entre les deux tours des élections municipales 2020 a fait couler beaucoup d’encre, et usé les claviers dans les débats entre les “pour” et les “contre” sur les réseaux sociaux. Une chose est sûre, cette fusion “surprise” n’aura pas laissé les observateurs indifférents, laissant augurer “un pari risqué” pour les uns, et un “tournant majeur dans la campagne” pour les autres.

A l’intérieur même d’Energies pour Metz, la liste de Béatrice AGAMENNONE, cette décision n’aura pas fait l’unanimité non plus. A tel point que les ex-colistiers ont organisé cette semaine deux conférences de presse : l’une par ceux qui ont approuvé le ralliement à François GROSDIDIER et souhaitaient l’expliquer, l’autre par ceux qui sont en désaccord avec la stratégie autant que la méthode, et expriment leur soutien à Xavier BOUVET son principal adversaire. Certains colistiers n’auront rejoint aucun de ces deux groupes.

Les deux candidats sont au coude-à-coude pour le second tour, où chaque voix comptera.

Les “pro-Grosdidier”

Alors que quatre colistiers d’Energies pour Metz se retrouvent sur la liste de François GROSDIDIER après la fusion, l’heure était aux explications du côté des membres du collectif qui ont approuvé cette stratégie d’entre deux tours menée par leur tête de liste Béatrice AGAMENNONE, qui n’aurait “fait l’objet d’aucun marchandage”, mais représentait “le meilleur moyen de faire valoir les idées” sur lesquelles ils avaient travaillé, dont François GROSDIDIER a repris une partie à son compte, et pour lequel ils le créditent désormais d’une “probité”, pourtant rejetée avant le premier tour. Des propos “normaux dans le cadre d’un premier tour entre listes adverses”.

Un choix effectué par une petite trentaine de membres d’Energies pour Metz, en réaction au souhait de Xavier BOUVET de ne pas proposer de fusion d’entre deux tours. Or, le collectif Energies pour Metz avait basé sa philosophie “sur l’ouverture et l’échange”, que la porte maintenue fermée par la liste “UNIS” ne pouvait réconcilier. Dans le même temps, la tête de la liste “Utile pour Metz” avait accepté de discuter d’une intégration partielle des propositions dans son programme ainsi remanié, et d’ouvrir sa liste pour une fusion qui n’est pas non plus “une chose anormale entre les deux tours d’une élection municipale”.

Ils en disent plus à notre micro, par la voix de Jérémy ALOI :

Les “pro-Bouvet”

Soucieux de faire entendre leur différence à l’intérieur du collectif “Energies pour Metz” pour ne pas être associés à la décision de leur ancienne tête de liste, celles et ceux (dix personnes pour être exact) dont le choix s’est porté sur Xavier BOUVET pour le second tour des municipales ont donc également invité la presse à venir écouter leurs explications. Principal moteur de ce choix : l’incarnation de ce dernier, bien plus proche des espoirs de renouveau pour laquelle leur ex-liste avait été montée autour de Béatrice AGAMENNONE, et qui leur avait en partie servi à toutes et à tous d’argumentaire pour la campagne du premier tour. Un état d’esprit dans lequel ils ne se reconnaissent plus “Avec Béatrice et les colistiers, on s’était dit dès le début “tout sauf Grosdidier et Lioger”, c’était même notre socle de départ”.

Sur les projets des deux candidats, Xavier BOUVET se rapprocherait donc plus des valeurs et de leur vision de la ville d’avenir, même s’il n’a pas ouvert sa liste à des personnes issues de leur collectif. Un second principe sur lequel ils n’approuvent pas le choix de Béatrice AGAMENNONE qui “désapprouvait cette façon de faire de l’ancienne politique pendant le premier tour“, et qui a accepté de “changer d’avis pour 4 propositions reprises par François GROSDIDIER, et pas 80% comme annoncé, et pour 4 places sur sa liste”, une proposition pour laquelle ils reconnaissent toutefois avoir été consultés au préalable, mais pas écoutés.

Anne-Catherine LEUCART résume la situation et le choix de son groupe à notre micro :

Béatrice AGAMENNONE avait rassemblé 1327 voix au 1er tour (6,19%). Le second tour des élections municipales 2020 se tiendra le dimanche 28 juin.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer