Actualité locale & société

Bâtiments publics trop énergivores à Metz : un diagnostic pour prioriser les travaux

Les bâtiments municipaux de la Ville de Metz sont, pour certains, trop énergivores et nécessitent des travaux pour respecter les objectifs fixés par l’Etat et le « décret tertiaire », à savoir une économie d’énergie de 40% d’ici 2030 à 60% d’ici 2050.

C’est ce que révèle un audit énergétique mené par un cabinet d’études, chargé d’effectuer un diagnostic sur le patrimoine messin de plus de 1 000m² qui va permettre de prioriser les travaux de rénovation.

Sept bâtiments ont déjà été audités. Vingt cinq autres suivront dans les mois à venir et 150 structures devraient être évaluées d’ici fin 2025. A Metz, les écoles et crèches figurent en tête du palmarès des plus énergivores (44%), viennent ensuite les bâtiments sportifs (23%), les serres et bibliothèques (respectivement 17% et 13%) et les centres culturels MJC (3%).

Julien VICK, adjoint au maire de Metz en charge de la transition écologique et énergétique expose les perspectives de la Ville, les bâtiments priorisés, l’enveloppe consacrée à l’audit et aux travaux et les subventions possibles :

Les 7 bâtiments audités

  • Groupe scolaire Louis Pergaud
  • Groupe scolaire Les Hauts de Vallières
  • Complexe Chambière
  • 5 rue des Récollets
  • Complexe Saint Bernard
  • Complexe rue du Wad Billy
  • Complexe Theilard de Chardin pôle PBLT
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page