La photo aérienne, son histoire sur le web

Un web-musée qui retrace l’histoire du monde de la photographie depuis que celle-ci a pris la voie des airs, c’est le défi que s’est lancé l’entreprise « L’Europe vue du Ciel » et qui est en passe d’être gagné avec l’inauguration de celui-ci, jeudi 5 mars 2012 sur la base aérienne de Chambley.

Chaque année, L’Europe vue du Ciel réalise entre 10 000 et 15 000 nouvelles photographies aériennes sur l’ensemble de la France et dans les pays limitrophes. Spécialisée en prises de vues aériennes depuis sa création en 1999, la société qui emploie quatre salariés a transféré l’ensemble de ses activités sur l’aérodrome de Chambley Planet’Air en août 2010.

Jean-Luc Kaiser, initiateur du projet, décrit une initiative évolutive :

« cette collection se complète au fil des années avec des photos, des documents, des histoires et des témoignages que des collectionneurs ou professionnels voudront bien y apporter pour partager leurs connaissances et leur passion de ce métier ».

Le « web-musée » est le point de départ à la construction d’un outil internet unique : une banque de données d’archives inédite sur la photographie aérienne. Basé sur le partage et la mise en commun des ressources, le musée se développera comme une véritable plateforme de contributions des passionnés du monde de l’air et de la photographie.

Comme un vrai musée

La notion de partage omniprésente aujourd’hui sur le web est pleinement intégrée dans le fonctionnement du site. Des liens vers les musées de la photo français, belge, suisse et américain ont été créés pour rendre l’échange et la communication entre aficionados plus aisés.

Les réseaux sociaux, Facebook en tête, n’ont pas été négligés. Sur chacune des pages, un lien permettra de commenter sur cette plateforme les inventions, anecdotes et portraits qui illustrent les nombreux chapitres du «Web-musée».

Comme un vrai musée, il se visite au travers d’une succession de salles.

Une salle des portraits présente les personnages incontournables et créateurs de la discipline. Parmi eux, Nadar, de son vrai nom Gaspard-Félix Tournachon, l’auteur du tout premier clicher aérien, l’Allemand Julius Neubronner qui utilisa des pigeons pour fixer ses appareils et immortaliser les paysages, Jacques de Lesseps qui photographia les contrées sauvages canadiennes ou le lorrain Louis Schmidt qui travailla dans la région dans les années 50 et 60.

La salle des matériels présente une série d’appareils et d’accessoires utilisés à travers le temps. La visite se termine au « hangar » qui répertorie les machines volantes ayant servi à la production de ces clichés.

Pour que le projet ne soit pas uniquement virtuel, sur l’aérodrome de Chambley Planet’Air, une exposition, d’appareils et autres traces historiques de l’aventure «Photographie Aérienne» est à découvrir du lundi au vendredi de 14h à 17h.

Informations pratiques

Site du web musée de la photographie aérienne : www.leuropevueduciel.com/musee-photo-aerienne.php
Pour partager des textes, photos, témoignages et anecdotes, vous pouvez écrire à : musee@leuropevueduciel.com

Horaires d’ouverture de l’exposition : du lundi au vendredi de 14 à 17h.

Le web-musée de la photographie aérienne a été inauguré jeudi 5 mars 2012 sur la base aérienne de Chambley.

A lire dans la même rubrique :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *