Actualité locale & société

Restructuration militaire : des terrains messins libérés

arméeDans le cadre du schéma directeur interarmées simplifié de Metz , et suite aux restructurations militaires,  la liste des terrains qui seront libérés par le Ministère de la défense a été dévoilée.

La récupération de ces terrains est sensée permettre d’atténuer l’impact économique du départ de différents régiments de Metz, car permettant un développement urbain et une dynamisation des projets immobiliers en lieu et place des anciennes emprises militaires.

Les sites qui feront l’objet d’une désaliénation sont les suivants :

  • L’hôtel du DMD (délégué militaire départemental), rue d’Asfeld et l’hôtel Poncelet à Metz en 2010.
  • Le quartier Serret à Châtel Saint Germain et le quartier Lizé à Montigny-les-Metz en 2011.
  • La base aérienne de Frescaty et ses emprises satellites en 2012.

Le fort de la Folie et le camp de Tournebride resteront néanmoins dans le giron du ministère de la défense.

Les autres terrains qui restent entre les mains du ministère de la défense sont le quartier Séré de Rivières et le terrain de manœuvres de la Cartoucherie Chambière, maintenu au sein du Ministère de la Défense pour l’accueil du 3e Régiment de Hussards basé à Immendingen en Allemagne et transféré à Metz d’ici 2012.

Les immeubles de la DIRMAT et de la DIRSID sont prévus pour accueillir des services de l’Etat.

Les  fonctions tertiaires de l’armée se regrouperont au sein de la caserne Ney, des quartiers De Lattre de Tassigny, Clémenceau et de la caserne de la DIRCAT rue d’Asfeld.

Pour Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole, bien que la révélation de cette liste permette un avancement certain dans la suite du travail, il s’agit à présent de connaître au plus vite les délais d’acquisition de ces terrains, ainsi que les délais dans lesquels ils seront dépollués, comme s’y est engagé le Président de la République.

Ces deux questions restent déterminantes pour la programmation de la reconversion de ces sites.


Image : lepost.fr

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page