Actualité locale & société

Facebook : le phénomène Spotted rapplique en Lorraine, ne ratez plus le grand amour !

L’année 2013 est l’année des déclarations d’amour. Le romantisme n’est pas désuet, il revient même en force.

Avec le phénomène Spotted, apparu en France en janvier dernier, les pages Facebook permettant de déclarer sa flamme à un(e) inconnu(e) se multiplient, et la Lorraine n’y échappe pas.

Pour vos rencontres dans le train, le Spotted TER Lorraine s'est créé le 5 février 2013
Pour vos rencontres dans le train, le Spotted TER Lorraine s’est créé le 5 février 2013

Si vous pensiez pouvoir manquer de peu le grand amour, ne vous inquiétez plus. Il est possible maintenant de poster en ligne un petit billet pour retrouver l’inconnu(e) qui a fait chavirer votre coeur. C’est ce que propose le phénomène Spotted, né en Allemagne fin 2012, et qui se propage à grande vitesse. 

Sous forme de comptes Facebook, associés souvent à un lieu ou territoire, chacun peut laisser un message anonyme avec l’espoir de revoir l’élu de son coeur.

Un étudiant parisien a eu l’idée de le développer en France en janvier 2013. Depuis c’est une véritable épidémie. Dans notre région, l’un des comptes les plus fréquentés est celui de l’Université de Lorraine, qui enregistre déjà plus de 7500 fans, en moins de trois mois.

La nouvelle génération serait-elle en manque d’amour ? En tout cas, elle ne manque pas d’idées… Les inspirations les plus fantasques et loufoques sont exprimées. Certains, sous couvert d’anonymat, vont jusqu’à partager leurs pensées les plus indiscrètes, manquant parfois d’élégance.

Fini les mots doux que l’on se glisse discrètement au fond d’une classe. L’heure est à l’individu hyperconnecté, mais pas moins créatif pour autant.

Il semble que le poème soit largement préféré pour faire part de ses sentiments. Certains font montre de grands talents d’écriture :

“Je suspendrai un nom sur l’unique visage :
Tu sais, celui qui rit, peint les joies dans ton sillage.
Je t’ai seulement vu, même aperçu ce jour,
Mais que d’éclats déjà, de tes pas font détour.” Spotted Université de Lorraine

Quand d’autres utilisent cette arme imparable qu’est l’humour :

“A chaque-fois que l’on se croise,
C’est le chaos pour mes synapses.
Lorsque tu me toises,
Je me sais déjà vaincu.
Devant cette insolente Beauté,
Je reste comme un légume… cru.” Spotted Université de Lorraine

Pour les brèves rencontres dans les transports, la solution existe. Entre le Spotted TCRM pour Metz et le Spotted TER Lorraine, il est possible de retrouver la personne dont l’on croise rapidement le regard, sans oser l’accoster.

“Bel inconnu, nos regards se sont croisés à l’instant où nous sommes arrivés à l’arrêt de la place d’armes dans le bus 11 direction Borny vers 10h25.
Avec ton coté très classe tu m’as souri et as fait preuve d’une grande galanterie en me laissant passer la première, à cet instant mes mots étaient figés et même un merci était difficile à dire.
On s’est fixé du regard chacun sur son trottoir jusqu’au coin de la rue où on s’est perdu de vue” 
Spotted TCRM

En cette période de crise, il semble que l’amour soit le remède des jeunes. Et qui a dit qu’Internet rompait le charme des rencontres…

Le phénomène Spotted n’a pas fini de faire parler de lui. Depuis ce début d’année 2013, des comptes Facebook se créent spécialement pour les messages de tendresse, en Lorraine et dans le reste de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr