Politique & social

Le FN de retour au conseil municipal à Metz après 12 ans d’absence

Le scrutin du second tour des élections municipales 2014 a été marqué par la réélection de Dominique GROS, mais également par la réapparition du FN au conseil municipal à Metz.

Un fait marquant puisque le Front national était absent de l’opposition depuis 2001.

Thierry Gourlot, Françoise Grolet, et deux colistiers lors de la présentation de la liste FN le 6 mars 2014
Bérangère Thomas, Thierry Gourlot, Françoise Grolet et Jean-Michel Rossion siégeront désormais au conseil municipal

Malgré la forte érosion entre les deux tours, grâce au score de 15,63% établi par Françoise GROLET, ce sont 4 conseillers municipaux frontistes qui siégeront dans l’administration locale messine.

Pour la candidate du Front National : « l’opposition sera pugnace et réaliste ».

Créditée de 11% des intentions de vote au premier tour des municipales à Metz par un sondage BVA-Orange pour le Républicain Lorrain, Françoise GROLET a défrayé la chronique en remportant 21,3% des suffrages exprimés au soir du premier tour des municipales.

Les 7403 électeurs FN du scrutin du 23 mars ont fondu comme neige au soleil pendant l’entre deux tours. Près d’un électeur sur quatre n’a pas renouvelé  son vote à Françoise GROLET. Un résultat en demi-teinte, qui peut s’expliquer en partie par un vote sanction d’une partie des électeurs quant à la politique mise en place au niveau local et national par le gouvernement socialiste.

Pour Thierry GOURLOT, secrétaire général du Front National en Lorraine, ce résultat reste « satisfaisant » au niveau de Metz. L’ancien (et désormais nouveau) conseiller municipal évoque en outre « une belle moisson » au niveau du département de la Moselle.

Sur les 4 sièges acquis au conseil municipal à Metz, le FN récupère en outre 3 sièges au conseil de l’agglomération. La stratégie du parti, visant à constituer une opposition solide à l’intérieur des instances locales, a donc atteint ses objectifs.

Les résultats complets des élections municipales sont disponibles en cliquant ici.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

7 commentaires

  1. …La satisfaction systématique de Gourlot en toute circonstance…Robotisé comme le coucou qui sort de la pendule et qui fait « coucou coucou ! » et qui revient dans sa pendule et qui ressort et qui revient…au mot près…content, content !

  2. Refaites vos calculs : 21 % d’électeurs en moins pour le FN au second tour, et non pas un électeur sur quatre. Quand la neige fond au soleil, il ne reste plus que de l’eau…

  3. Content que le FN soit à nouveau présent au conseil municipal de Metz : les patriotes sont de retour face aux professionnels de la politique !
    Quant à la photo, elle a été choisie par ce site : ils auraient pu en mettre une plus souriante, mais il ne faut peut-être pas trop en demander…
    La baisse de 21 à 15 % au 2nd tour s’explique évidemment par la volonté des Messins de chasser le maire socialiste : dans une élection à 2 tours, on choisit au 1er tour, on élimine au 2ème… Les votes d’adhésion sont donc bien ceux du 1er tour.
    Une dernière remarque : l’honnêteté des sondages qui avaient annoncé 11 % pour le FN au 1er tour… soit la moitié de ce qu’il a fait. Quand arrêtera-t-on la propagande grossière ???
    Rendez-vous aux Européennes, dans moins de 2 mois, là il n’y aura qu’un tour…

    1. le fn qui a enfin des conseillers à Metz, très bien, y a pas d’raison, c’est le vote des gens. Rien à dire. « …face aux professionnels de la politique »…là ça m’a fait rire parce que vous essayez très maladroitement de discréditer la concurrence en utilisant comme ça en passant la vieille sémantique du fn. Bon, chacun son vocabulaire. Y a l’bobo frénétique, le plus dangereux d’ailleurs avec son air loufoque et faussement sympa, celui du P.S., de la droite, chacun étant le dépositaire d’un vocabulaire supérieur à l’autre constitué cependant de 4/5 mots pas plus ou d’expressions, très ordinaire et sans imagination, et vous le fn/rbm/truc vous n’échappez pas à cette règle bien entendu. Vous pensez être meilleur mais non. La différence c’est que vous maniez très mal l’humour et le second degré. Ce n’est pas votre nature aux…courageux « Patriotes » actuels. Là vous avez tenté et c’est très mauvais. Vous avez une haute opinion de vous-même et ça vous retombe dessus et c’est très drôle. Le contraire de « professionnel » c’est bien « amateur » n’est c’pas ? Vous reconnaissez donc que vos champions Grolet/Gourlot ne sont pas des professionnels mais de tendres amateurs, innocents et purs of course. D’où effectivement l’ amateurisme très remarqué du tandem depuis environ une quinzaine d’années. 15 années où ils n’ont jamais réussi à monter l’échelon supérieur et utile du professionnalisme. Maintenant si vous estimez qu’être professionnel de la politique c’est en vivre…alors informez-vous sur le montant de leurs indemnités de Conseiller Régional, de Conseiller Municipal et de Conseiller Communautaire. Et puis tant qu’on y est, et c’est la démocratie, regardez où en sont dans ce domaine les Philippot, les Briois, les Le Pen, les Aliot, vos héros, ces…non-professionnels de la politique dans ce jeune parti de 40 ans !…vous nous donnez rv pour les européennes ? Et ben là c’est 12.000 par mois…fins de mois serrées…allez-y, c’est pas intéressé, tractez/collez/tractez/collez…cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page