Economie & emploi

Les commerçants tendus, mais rassemblés dans le calme à Metz

Bien que le rassemblement de commerçants mosellans fermés pour cause de restrictions covid-19 en ce vendredi 20 novembre 2020 se soit déroulé dans le calme, les bribes de conversations entre eux et leurs prises de parole ne laissaient aucun doute : le ras-le-bol de la situation et la peur d’un avenir très incertain entraînent tension et inquiétudes, sur fond de sentiment d’injustice.

Rassemblés à l’initiative de l’organisation patronale UE57, un peu moins d’une centaine de commerçants avait répondu à l’appel, rejoignant la place de la préfecture en présence d’élus de Metz et de la Métropole. L’événement a débuté par la lecture d’un manifeste de l’UE57 par son Président, à écouter ci-dessous :

Jean POULAILLON que l’on entend ci-dessus, qui nous avait déjà accordé un interview en début de semaine (cliquer pour lire), bien qu’avoir salué l’écoute attentive du Préfet de la Moselle en amont, dit à notre micro qu’il n’est pas satisfait des décisions gouvernementales, et encore moins de l’incertitude dans laquelle celles-ci placent les commerçants :

Plusieurs commerçants se sont succédés au micro, expliquant leur situation, et communiquant leur incompréhension, ou la cruelle réalité de leur situation individuelle que la fermeture de leur entreprise provoque de façon absurde. Car c’est bien un problème de cohérence qui fut régulièrement pointé du doigt.

Commerçant messin dans la restauration et élu municipal à la ville de Metz, Blaise TAFFNER détaille de son côté l’écart entre les annonces et la réalité du terrain, le diable se cachant, comme il le décrit à notre micro, dans les détails :

En première ligne pour étudier et mettre en place des mesures d’accompagnement aux commerces et aux entreprises de la Métropole, Cédric GOUTH, Président de l’agence d’attractivité “Inspire Metz” (et Maire de Woippy), avait également fait le déplacement pour manifester son soutien aux commerçants.

Attentif à la situation, il poursuit notamment de son côté le développement de la “market place” qui permettra aux commerçants de disposer d’une plateforme de vente en ligne centralisée à l’échelle de la Métropole. Il en dit plus à notre micro :

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr