Politique & social

Patrick Weiten réélu président du département de la Moselle

Ce jeudi 1er juillet 2021, les membres du Conseil Départemental de la Moselle se sont réunis pour élire le président de l’institution pour 6 ans et 8 mois.

Patrick WEITEN, président sortant, l’a emporté face à Jean-Luc BOHL et Jean FRANÇOIS.

Assemblée du conseil départemental – 1 er Juillet 2021

Patrick WEITEN est le président du Département de la Moselle pour les six années à venir. Il a été élu dès le premier tour par les conseillers départementaux de 28 voix sur 54, soit la majorité absolue. Son opposant Jean FRANÇOIS a obtenu 19 voix tandis que Jean-Luc BOHL a récolté 6 votes. Un vote blanc constitue la 54ème voix. 

Retour en images sur l’élection du président du département de la Moselle :

Patrick WEITEN, un nouveau mandat de président du département

Patrick WEITEN, lors de son discours après son élection à la tête de l’assemblée départementale, s’est félicité d’avoir été élu par deux fois à la majorité absolue, dans son canton où il a atteint 70%. Ce scrutin marque le début de sa 3ème mandature en tant que président du département de la Moselle, à 67 ans.

Il se veut au service des mosellanes et mosellans et il souhaite affirmer un mode de gouvernance collégiale et partagée. Ainsi, il ne sera président plus que d’une seule filiale du département, Moselle sans limite. Cela à l’inverse de son dernier mandat où il était à la barre de toutes les branches attenantes au département comme Moselis (logements sociaux) ou MATEC (agence technique). 

“Avec la crise sanitaire, économique et sociale à laquelle nous faisons face, il faut renforcer la solidarité, l’attractivité, l’écoute, l’équité entre les territoires et l’efficacité, avec responsabilité et bienveillance.”

Patrick WEITEN, président du département de la Moselle

Un président de tous

Il déclare également vouloir pleinement intégrer les 30 nouveaux conseillers départementaux mais aussi l’opposition de gauche qui ne comporte que quatre représentants. En effet, le conseil départemental nouvellement élu comporte 50 élus de droite, centre, indépendant et sans étiquette. 

Or, pour pouvoir se constituer en groupe politique au sein de l’institution, il faut être six membres. Patrick WEITEN souhaite donc abaisser cette réglementation pour autoriser la création de groupe à partir de quatre personnes et permettre aux élus de gauche de travailler dans de bonnes conditions. 

“Je souhaite être le président de toute l’assemblée départementale, des 53 conseillers départementaux, dans le respect des valeurs républicaines. “

Patrick WEITEN, président du département de la Moselle

Il fait part de cette volonté au micro de Tout-Metz et fait un retour sur sa campagne mais aussi sur celle des autres candidats.

Jean-Luc-BOHL et Jean FRANÇOIS, une défaite mais l’envie de continuer

Trois candidats ont brigué la présidence du département. Jean-Luc BOHL et Jean FRANÇOIS n’ont pas été élus. Les deux souhaitaient voir l’assemblée départementale gouvernée avec plus de partage et de concertation. Ils espèrent donc que le président actuel du département les a entendus sur ce point. 

Jean-Luc BOHL, en perdant à cette élection, reste maire de Montigny-lès-Metz. Il revient sur sa candidature et réaffirme sa volonté d’être sans étiquette politique au micro de Tout-Metz :

Jean FRANÇOIS, du parti républicain, quant à lui, est fier d’avoir récupéré les voix de son groupe politique et réaffirme aussi son envie de travailler et de faire avancer les choses au sein du département. 

Avant le début de l’élection, il a d’ailleurs déclaré vouloir se retirer s’il n’était pas en tête au premier tour. Son objectif était de ne pas scinder en deux la majorité politique de droite, comme il le précise au micro de Tout-Metz.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

4 commentaires

  1. Jean-Luc-BOHL est un opportuniste et rien de plus! il suffit de voir l’état de sa ville « Montigny_lès-Metz » pour s’en rendre compte…
    Qu’il commence déjà à prendre son travail de maire plus au sérieux avant de s’accrocher à toutes les branches.
    6 votes c’est déjà trop! à mes yeux, il n’en méritait même pas un seul.

    1. Je ne suis pas d’accord avec vous. Cette ville de Montigny est dans un état très acceptable, des travaux sont régulièrement faits pour réparer / améliorer la ville, et j’y habite depuis plus de 15 ans. M. Bohl fait son travail de maire, et ses adjoints le leur.

      Après, que cela vous énerve que Montigny soit représentée par son maire au sein du conseil départemental, je ne le comprend pas, on a tout à y gagner.

  2. En espérant que monsieur WEITEN prenne un peu plus en considération que lors de son dernier mandat la question de la protection de l’enfance et l’accueil des mineurs non accompagnés, tous deux catastrophiques à Metz.

    1. Votre message m’a d’abord étonné, je suis désolé mais vous vous trompez. J’ai recherché et les sommes dépensées pour l’actions sociale par le département sont considérables, leur prise en considération est bien réelle et elle se compte en centaines de millions d’euros :

      https://www.moselle.fr/upload/docs/image/jpeg/2021-01/infographie_budget_2021_100e.jpg

      https://www.moselle.fr/upload/docs/image/png/2021-01/1440x400_infographie_budget_2021.png

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page