Actualité locale & société

Grande Mosquée à Metz : le projet sur les rails

C’est ce vendredi 11 octobre 2013 aux alentours de 17h sur le futur lieu qui l’accueillera, que Dominique Gros, le Maire de Metz, a officialisé l’accord sur un terrain pour la construction d’une grande mosquée, dont nous vous parlions la semaine dernière.

Grand-Mosquée-Metz-0002

Un terrain de 12000m² (1,2 hectares), ainsi qu’un accord ont donc été trouvés suite au souhait de longue date émis par plusieurs associations messines, fondatrices de l’UACM (Union des Associations Cultuelles et Culturelles des Musulmans de Metz) de disposer d’un lieu de culte digne de ce nom.

En effet, la plupart des lieux de culte musulmans sont dispersés dans la ville, et pour certains pas aux normes, voire dangereux, d’où le souhait d’un lieu unique et adapté. C’est d’ailleurs là l’avis commun de l’ensemble des communautés musulmanes, qui seront amenées à partager l’endroit.

Des précisions sur le projet

A ce stade, le projet de la mosquée de Metz n’est encore qu’une ébauche.

Avant tout, il fallait un terrain

a indiqué Raymond Beller, le Président de l’UACM.

L’association, qui avait en tête une jauge de 2.000 personnes environ pour la mosquée (1500 hommes et 500 femmes), est satisfaite de la taille du terrain proposé, et peut donc plancher sur l’étape suivante.

La suite du projet consiste à travailler sur le plan du bâtiment lui-même, et sur le financement de sa construction.

C’est toute la communauté musulmane qui sera mise à contribution, seuls les privés pourront participer au financement

a encore indiqué Raymond Beller.

Dominique Gros, lui, a précisé que la municipalité ne donnerait pas un kopeck, et que le bâtiment serait soumis aux mêmes règles urbanistiques que les autres.

Un délai de 3 années a été accordé à l’UACM pour déposer une demande de permis de construire. L’association a donc du pain sur la planche.

Engagements réciproques

A la base de l’accord, des engagements réciproques entre l’UACM et la municipalité.

Du côté de l’association

Les principaux objectifs de cette construction sont aussi bien cultuels que culturels.

En effet, l’enceinte de cette Mosquée devrait être accessible à un très large public de croyants mais aussi de non croyants.

L’association s’engage à ce que des équipements et espaces d’information et de convivialité soient mis en place afin de permettre une compréhension et un échange entre les musulmans pratiquants et le reste de la population.

Du côté du Maire

Une fois sa présentation faite, Dominique Gros a précisé qu’il ne répondrait qu’aux questions touchant au terrain. Le sujet est visiblement sensible.

Il a ajouté que du fait du principe de laïcité, il n’est en aucun cas question d’une intervention de quelque manière que ce soit au sein du projet en lui-même, ni même d’une quelconque aide financière. C’est une proposition foncière et rien d’autre.

Dominique Gros, a d’ailleurs vivement insisté sur ce principe de laïcité :

Cette aspiration légitime que j’ai rencontrée à vouloir construire une mosquée correspond tout simplement à l’esprit de laïcité qui est celui du respect des religions et des personnes qui les pratiquent.

Un bail de 99 ans proposé au Conseil Municipal

Le terrain se situe au calme, sur le boulevard de la Défense, entre Queuleu, Borny et le technopôle. Face à lui, le lycée hôtelier, derrière lui, la piscine Belletanche, à côté de lui, la chambre des métiers.

D. Gros proposera au Conseil Municipal du 31 octobre prochain l’affectation par bail emphytéotique de ce terrain à l’UACM. Un bail emphytéotique est un bail immobilier de très longue durée. Dans ce cas précis, la durée maximale envisagée est de 99 ans.

Ce bail confère au preneur un droit réel sur le terrain donné à bail. À lui ensuite d’améliorer le fonds et de payer un loyer modique. Ici, il s’agira d’un loyer annuel d’une somme symbolique.

GrandeMosquée

Ce terrain restera donc l’entière propriété de la Ville de Metz mais sera mis à disposition de cette association par ce système de bail emphytéotique.

Les activités sportives actuellement en place sur le lieu seront déportées sur d’autres espaces, l’avantage de ce secteur étant qu’il soit très aéré.

Les terrains multisports et la plaine de jeux aux abords du ruisseau de la Cheneau resteront accessibles au public pendant la réalisation du projet, mais aussi une fois la Mosquée construite.

Avec ce terrain, le projet de la mosquée de Metz vient donc de franchir une étape importante.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :

Sur le même thème

8 commentaires

  1. Je gagne le smic et vit dans un appart construit avant 1940 avec une isolation thermique cet phonique catastrophiques.
    Aucune banque ne souhaite me prêter d’argent pour pouvoir devenir propriétaire.

    Donc si le maire pouvait déjà m’offrir un terrain tout comme il le fait pour cette mosquée ce serait sympa.

    Si tout-metz pouvait glisser un petit mot pour moi, merci tout plein.

    bises

  2. l’Union des Associations Cultuelles et culturelles des musulmans de Metz (UACM) est composée de cinq associations musulmanes, dont trois turques. Parmi elles, l’association turco-islamique proche du DITIB, le ministère des Affaires islamiques turcs (Dyanet), et l’ultra islamiste Milli Görüs (CIMG).

    Le Milli Gorus , mouvement travaillant à la restauration du Califat politique très anti-occidental, dont le fondateur et ancien premier ministre turc Necmettin Erbakan (+2011) fut destitué par l’Armée en 1997 pour atteinte à la laïcité. De nombreux discours du fondateur et des cadres prônent le Jihâd, ainsi que les documents internes du mouvement. Ces documents sont révélés par le sociologue turc Mustafa Pekoz dans son ouvrage paru en français aux éditions de l’Harmattan (Le développement de l’Islam politique en Turquie. 2011)

    Ses déboires avec la justice allemande pour faux et usage de faux, fraude fiscale et bien d’autres activités illicites poussent le gouvernement allemand à tenter de dissoudre le mouvement, classé « islamiste fondamentaliste » par le BND, leur DCRI .

    « Les Européens sont malades… Nous leur donnerons les médicaments. L’Europe entière deviendra islamique. Nous conquerrons Rome. » Necmettin Erbakan, ancien Premier ministre turc et fondateur du Milli Gorus qui co-dirige la Grande Mosquée de Metz, discours d’Arnhem, 1989.

  3. Pourquoi faire des commentaires contre cette mosquée
    ils passent directement a la trappe……….
    Merci Monsieur le Maire de Metz , pour cette interdiction , qui va a l’encontre , de la liberté d’expression…..

  4. Pendant ce temps, on nous informe que le grand sapin de Noël sera supprimé pour raisons budgétaires à partir de 2016 … On nous coupe un peu plus de nos racines.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X