Exposition « Irak, créer malgré tout » à Metz : l’art contre la barbarie

Visible du 21 avril au 18 juillet 2016 au Musée de la Cour d’or, l’exposition « Irak, créer malgré tout » a été inaugurée ce mercredi. Une exposition qui sonne comme une chance pour ce pays, qui, malgré les ravages de la guerre, continue à créer.

DSC02788
Au premier plan, une oeuvre de Saad Altai, l’un des quatre artistes présents à l’occasion du festival « Le Livre à Metz ».

De la promesse faite par le journaliste Dominique Hennequin à un artiste de Bagdad à l’exposition « Irak créer malgré tout », treize ans se sont écoulés. Depuis, le messin est retourné plusieurs fois sur cette terre, devenant ainsi un intime des lieux et de ceux qui créent. Malgré la guerre et les tourments du quotidien.

Une dizaine d’années plus tard, la promesse faite au peintre irakien Ahmed Nussaif remonte à la surface lorsque Philippe Brunella, directeur du Musée de la Cour d’or, se rend en personne dans le pays. Là-bas, en étroite collaboration avec Qasim Sabti, Président de la société des artistes plasticiens irakiens, le conservateur choisit les œuvres qui figureront dans son Musée.

Au total, plus de soixante-dix sculptures, céramiques, tableaux et autres photos, réalisés et façonnés par 28 artistes locaux, seront ainsi visibles jusqu’au 18 juillet 2016.

DSC02791
Deux toiles de l’artiste irakien Zeyad Ghazi.
DSC02795
Les clichés de Lateef al-Ani, témoins de temps qui ne sont plus.

« J’ai cette envie que l’art existe au-delà des frontières, et qu’on ne parle pas que de l’Irak à cause de la guerre ou du terrorisme. »

affirme Philippe Brunella, qui explique plus en détails le concept de l’exposition à notre micro :

De nombreuses personnalités, françaises et irakiennes

Un certain nombre de personnalités, notamment irakiennes, étaient présentes à l’occasion du vernissage de l’exposition.

En plus des élus locaux, on peut ainsi noter la présence de plusieurs artistes exposés (Qasim Sabti, Yusra Abadi, Saad Altai et Maher Samarae) mais aussi celle de l’ambassadeur d’Irak en France, son excellence Fared Yasseen.

« Cela fait énormément plaisir de voir qu’on peut réaliser un travail commun, prônant la créativité et non la destruction »,

a notamment affirmé ce dernier à la fin de la soirée.

De gauche à droite : son excellence Fared Yasseen, Aline Brunwasser, Jean-Luc Bohl et Philippe Brunella.

Informations pratiques

Dates et horaires

Du jeudi 21 avril au lundi 18 juillet 2016
Tous les jours de 9h à 12h30 et de 13h45 à 17h (sauf le mardi)

Lieu

Musée de la Cour d’or
2 rue du Haut Poirier
57000 METZ
Tél : 03.87.20.13.20

Tarifs

  • Plein tarif : 5€
  • Tarif réduit : 3,30€
  • Personnes à mobilité réduite : 1,50€
  • Moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA : gratuit

Retrouvez cet événement dans l’agenda de Tout-Metz ici.

L’exposition « Irak, créer malgré tout » est visible du jeudi 21 avril au lundi 18 juillet 2016.

A lire dans la même rubrique :

Laisser un commentaire