Politique & social

Non à la Gare de Vandières : la droite et le centre contre-attaquent

Le dimanche 1er février 2015, les lorrains seront amenés à se prononcer soit en faveur, soit contre le projet de gare d’interconnexion TGV-TER de Vandières. Pour convaincre, des campagnes du “OUI” et du “NON” s’organisent à travers plusieurs réunions publiques.

Non-Vandieres

Patrick Thil, Conseiller Municipal à Metz, Marie-Jo Zimmermann, Conseillère Municipale à Metz, Nathalie Colin Oesterlé, Conseillère régionale de Lorraine, Denis Jacquat, Député de la Moselle, Nathalie Griesbeck, Députée européenne Grand-Est et Jean François, Conseiller Général, prennent clairement position contre ce projet de gare et tentent de fédérer le maximum de lorrains autour de cette idée (voir la photo ci-dessus, d g. à d.).

Et ce n’est pas seulement la gare de Vandières qui est contestée, mais aussi la reconversion de la gare de Louvigny en gare de frêt, et l’utilité de la consultation citoyenne, dont l’organisation coûterait près de 300 000€.

Cette dernière ne mobiliserait, d’après des estimations, qu’un taux de participation d’environ 10%, ce qui pose évidemment la question de sa pertinence.

Autre bête noire de la campagne du “non”, l’absence de transparence quant au coût réel. Si la réalisation de la gare de Vandières, estimée à 120 millions d’euros, est avancée comme étant actée, il reste cependant encore la question de l’aménagement des infrastructures routières comme le parking.

Tout-Metz a interrogé Nathalie Colin Oesterlé et lui a demandé d’évoquer 4 raisons, aussi bien politiques que techniques, pour inciter les lorrains à dire “non” au projet. Elle évoque également “l’utilité” de la consultation citoyenne :

A l’occasion d’une conférence de presse, les élus qui n’adhèrent pas au projet de gare à Vandières n’hésitent pas à mettre en avant d’autres projets, prioritaires selon eux, comme par exemple celui du doublement de l’A31 (A31).

Rubriques
Personnalité(s) :

Sur le même thème

5 commentaires

  1. La droite conteste l’organisation d’une consultation des citoyens ?
    Bravo les gars… parce qu’au même moment, vous êtes en train de gueuler que les citoyens n’ont pas été assez consulté sur le barrage de Sievens !

  2. Il faut surtout se demander pourquoi le site de Vandières n’a pas été choisi initialement plutôt qu’une gare isolée de tout sans desserte ferroviaire…
    Stratégiquement il est clair que la gare de Vandières s’impose mais financièrement cela va coûter très cher. Donc oui au projet.

  3. Bonjour,
    Je voudrais d’abord connaître quelle était l’équipe qui a permis cette aberrante construction de la gare de Louvigny ???
    Comment est-ce possible de transformer Louvigny en gare de fret, il n’y passe que des trains de voyageurs ???
    Mon avis et compte tenu du prix de la construction de la gare de Vandières, il serait préférable de continuer le transfert des voyageurs arrivant à Louvigny par navette bus.
    Cordialement

  4. La liste de ces partisans du non vient de me faire changer d’avis et finalement je vais voter oui :
    1. parce qu’apparement le projet de gare est déjà acté
    2. parceque je suis content d’etre consulté
    3. parceque le pire qui pourrait nous arriver serait le doublement de l’A31 que ces élus de droite évoquent, ce qui serait l’argument pour la rendre payante

    Bien à vous

  5. A à peine 8 jours du scrutin, les lorrains n’ont ni information ni idée du projet pour lequel on leur demande leur avis. C’est du grand n’importe quoi !!!
    J’aurais bien voulu voir une consultation sur la modification et le nombre des régions.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X