Actualité locale & société

Appel à la vigilance en Moselle : des cyanobactéries dans les zones de baignade

Baignade, pêche ou autres activités aquatiques dans les étangs, cours d’eau ou plans d’eau nécessitent des précautions cet été 2020.

La préfecture de la Moselle et l’ARS (Agence Régionale de Santé) appellent à la vigilance suite à la présence potentielle de cyanobactéries dont le développement est favorisé en période de fortes chaleurs.

Chez l‘homme, cette bactérie peut provoquer des irritations cutanées, des troubles digestifs ou nerveux lors d’une baignade. Chez les chiens, elle peut provoquer des intoxications, souvent mortelles.

Illustration : libre de droits

L’agence régionale de santé contrôle chaque année la qualité sanitaire de l’eau des baignades déclarées en Moselle et prévoit une surveillance particulière sur les cyanobactéries.

Des contrôles sont ainsi effectués sur l’eau des 16 baignades naturelles déclarées en 2020. Toutefois, des cyanobactéries peuvent également être observées en dehors de ces sites.

Un appel à la vigilance est donc nécessaire sur l’ensemble du territoire.

A l’été 2019, plusieurs étangs mosellans ont de nouveau été touchés (étangs du Stock, de Walscheid, de la Ballastière) obligeant les autorités à en interdire l’accès. La nouveauté, l’année dernière, a été la prolifération de
cette bactérie sur les cours d’eau (Orne, Moselle).

Qu’est ce que les cyanobactéries ?

Les cyanobactéries sont des organismes microscopiques qu’on retrouve dans tout milieu aquatique.

Elles peuvent être en suspension sur l’eau ou immergées. On les retrouve immergées sous forme de particules agglomérées et poreuses.

Ces bactéries servent à l’auto-épuration d’un cours d’eau mais peuvent également libérer des toxines. C’est pourquoi la vigilance est de mise.

Un contact avec l’eau peut provoquer rougeurs, irritations et l’ingestion d’eau peut causer des diarrhées, nausées et vomissements.

Les mesures de prévention

  • Éviter les baignades et les activités de loisirs dans les zones d’eau calme où se trouvent des flocs de cyanobactéries en grand nombre,
  • Éviter d’ingérer de l’eau et de respirer des aérosols d’eau,
  • Prendre une douche soignée après la baignade ou l’activité nautique,
  • Nettoyer le matériel et les équipements de loisirs nautiques après usage,
  • Tenir les chiens en laisse,
  • Ne pas laisser les enfants et les animaux jouer avec des objets (bâtons, galets…) ayant été immergés ou avec des dépôts d’algues,
  • Ne pas consommer le poisson pêché dans des plans d’eau où la présence de cyanobactéries est suspectée.

Comment s’informer sur les baignades déclarées ?

Afin de se renseigner sur les baignades et fréquentations de cours d’eau déclarés, se rendre sur l’ARS du Grand Est et sur le site du ministère en charge de la Santé en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr