Actualité locale & société

Sécheresse : la Moselle passe en alerte renforcée

L’absence de pluie dans le département de la Moselle a imposé un niveau d’alerte sécheresse renforcée pour les bassins “Moselle amont et Meurthe” et “Moselle aval, Orne, Nied et Seille”, depuis le 7 août 2020.

Tous les usagers d’eau (particuliers, collectivités, exploitants agricoles, industriels) doivent se soumettre à différentes mesures de restriction jusqu’au 15 septembre 2020.

Ces mesures s’appliquent aux réseaux d’alimentation public, aux prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), et aux puits personnels.

On en dénombre plus d’une dizaine :

  • Interdiction de remplir les piscines privées sauf si chantier en cours (hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel)
  • Interdiction de laver les véhicules, sauf dans les stations professionnelles équipées d’un dispositif de recyclage de l’eau
  • Limitation au strict nécessaire du nettoyage des terrasses, façades, et lavage des voiries et trottoirs
  • Interdiction horaire de h à 20h d’arroser les pelouses et espaces verts publics ou privés et les terrains de sports (sauf terrains de compétition et d’entrainement niveau national)
  • Interdiction totale d’arroser les golfs, à part les “greens et départs”
  • Interdiction d’arroser les jardins potagers de 8h à 20h et arrosage automatique interdit
  • Interdiction d’alimenter les fontaines publiques en circuit ouvert et l’eau non potable dans la mesure du possible
  • Interdiction de remplir et/ou vidanger les plans d’eau, sauf pour les usagers commerciaux, sous l’autorité de la police de l’eau
  • L’irrigation agricole est interdite entre 11h et 18h, et les prélèvements sont limités à 5 jours maximum par semaine, soit limités à la réduction de 15 à 30% des volumes et débits normalement autorisés en semaine
  • Précautions maximales pour limiter les risques de perturbation en lit mineur de cours d’eau. Les travaux sont autorisés en situation d’assec total ou ayant un impact écologique positif.

La carte des restrictions est disponibles ici : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/public/carteDep.jsp

Tout manquement à ces restrictions expose à une amende de 1 500€ à 3 000€ pour les récidivistes.

Les collectivités sont invitées à signaler à l’Agence régionale de santé (ARS) toute anomalie qui pourrait être observée dans la distribution en eau.

Les fortes chaleurs de ces dernières semaines et la situation de sécheresse ont également entraîné la prolifération de cyanobactéries dans les eaux superficielles. Les sites de l’étang du Stock et de la baignade de Walscheid sont ainsi interdits à la baignade. Il est également recommandé de ne pas consommer le poisson pêché et d’éviter d’entrer en contact avec l’eau lorsque leur présence est observée.

Qu’est ce que les cyanobactéries ?

Les cyanobactéries prolifèrent dans les eaux superficielles. On les retrouve immergées sous forme de particules agglomérées et poreuses.

Ces bactéries servent à l’auto-épuration d’un cours d’eau mais peuvent également libérer des toxines.

Il est recommandé de ne pas ingérer ni entrer en contact avec une eau infestées de cyanobactéries, au risque de contracter diarrhées, nausées, vomissements, irritations et rougeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr