Actualité locale & société

Conseil municipal à Metz : budget primitif 2014 adopté, l’opposition dénonce une illusion pré-électorale

Le dernier conseil municipal de l’année pour la ville de Metz s’est tenu ce jeudi 19 décembre 2013. Au menu notamment, le budget primitif de la ville pour 2014.

Alors que le résultat des prochaines municipales pourrait changer l’équipe qui pilotera la mise en oeuvre de ce budget, ce point important du conseil municipal a donné l’occasion aux élus de la majorité et de l’opposition de s’échanger leurs points de vue, ainsi que quelques amabilités rafraîchissantes à moins de 100 jours du 1er tour des élections municipales 2014.

Dernier conseil municipal de l'année 2013. Photo : Tout-Metz.com
Dernier conseil municipal de l’année 2013. Photo : Tout-Metz.com

Un budget présenté comme vertueux et sous le signe de la sobriété par Jean-Michel TOULOUZE (PS), qui annonce une maîtrise des dépenses, et la non-augmentation des impôts pour 2014, dans un contexte de baisse des dotations aux municipalités.

Une maîtrise que l’élu de la majorité justifie avec la baisse des charges générales de fonctionnement, la maîtrise de l’endettement, et la baisse de subventions accordées à certaines structures associées (l’Orchestre National de Lorraine par exemple).

Du côté de l’opposition, c’est le terme d’insincérité qui a prédominé dans les interventions.

Emmanuel LEBEAU dénonce des chiffres erronés, un budget “maquillé” spécialement pour l’occasion des prochaines élections, et l’impossibilité de réussir sa mise en oeuvre dans un contexte global de hausse des frais, notamment énergétiques. Il ponctue son intervention sur cette pique :

Monsieur le Maire, vous nous présentez un budget “Canada Dry” :
on croit que c’est de la bonne gestion, mais en fait ça n’en est pas.

Ce fut ensuite à Marie-Jo ZIMMERMANN de déclarer son incrédulité :

Vous avez promis en 2008 au moment de votre élection, la main sur le coeur, que vous n’augmenteriez pas les impôts.

Aujourd’hui avec ce budget primitif, vous recommencez, mais moi, je ne vous crois plus.

Marie-Jo ZIMMERMANN qualifie ce budget “d’illusionnisme pré-électoral“, et indique que ce manque de réalisme nécessitera une correction en cours d’année, quel que soit le maire qui sera élu.

Nathalie COLIN OESTERLE conclura les prises de parole de l’intergroupe d’opposition en s’adressant à Dominique GROS :

Votre budget est délibérément sous-évalué.

Point de vue contre point de vue, Jean-Michel TOULOUZE ne s’est pas étendu très longtemps sur des explications de chiffres, renvoyant à l’opposition “l’insincérité dont elle-même faisait preuve” en critiquant de la sorte ce budget.

Au terme de ces échanges, l’opposition a voté contre, la majorité pour, et le budget primitif 2014 a été adopté.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

2 commentaires

  1. de toutes façons avec les socialistes c’est toujours la même chose, je pense qu’il y a du gros mensonge là dessous, j’ai entendu dire que ce maire était très dépénsier, eh bien mes chers amis vous allez payer ne vous en faites pas, après les élections ça va venir, et vous n’aurez que les yeux pour pleurer…..
    A bon entendeur salut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr