535×280 TOP articles

Metz Métropole : « Tout doucement, le Mont Saint-Quentin se réveille »

Le nouveau plan de gestion du site classé du Mont Saint-Quentin a été présenté.

Un plan plus léger au niveau financier que son prédécesseur, qui met notamment l’accent sur la sécurisation du site, mais qui nécessite beaucoup de temps.

Document remis - Metz Métropole
Photo : Metz Métropole

« Le dossier du Saint-Quentin est précieux et important, car il nous domine tous. »

affirme Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole.

Précieux et important, le dossier est également épineux. Alors qu’un premier plan de gestion, imaginé il y a 11 ans, prévoyait un investissement de 24 millions d’euros, l’agglomération messine a dû largement revoir sa copie. La faute aux réductions budgétaires, à la crise, mais aussi à la dépollution du site (800 000€).

« La dépollution pyrotechnique du site a allongé les délais, »

avoue le maire de Montigny-lès-Metz.

Priorité à la sécurité

Aujourd’hui, le site du Mont Saint-Quentin,  » qui concerne tout le monde et notamment les sportifs « , est « dangereux ». A tel point que son accès y est interdit.

« D’envergure régionale » selon l’élu, celui-ci doit avant tout être sécurisé. Un point sur lequel insiste Jean-François Losch, maire de la commune de Lessy :

« Le site ne sera pas ouvert en 2016 car il y a beaucoup de choses à faire. Il faut notamment le sécuriser et le baliser. »

Un aspect prioritaire de ce nouveau plan, qui s’articule autour de quatre orientations :

  • la gestion des espaces agricoles, naturels et financiers : 210 000€ HT
  • l’organisation de la découverte du site (balisage et sécurisation d’itinéraires piétons et cyclables, fermeture des itinéraires dangereux,…) : 280 000€ HT
  • La sécurisation et la valorisation des ouvrages militaires : 1 257 000€ HT
  • L’animation du projet en lien avec les associations et les habitants : 60 000€ HT

Au total, un peu plus d’1,7 million d’euros seront investis entre 2016 et 2020 sur ce projet, financé à hauteur de 920 000€ par l’EPFL (Etablissement Public Foncier Lorrain) et de 380 000€ par Metz Métropole.

« Une recherche d’autres financements est actuellement à l’étude. »

ajoute le maire de Lessy, délégué à l’aménagement du site, dont le coût des travaux est estimé à 1,3 million d’euros.

Un site qui offre de nombreuses perspectives

Mis en place tout de suite après les élections municipales de 2014, le projet de valorisation du Mont Saint-Quentin pourrait à termes offrir de nouvelles perspectives. Dans les cartons figureraient entre autres la présentation des ouvrages militaires et de leur histoire ou encore le développement d’une agriculture biologique.

Deux cents hectares devraient ainsi être livrés à des maraîchers, des viticulteurs et des agriculteurs, et plusieurs dizaines d’hectares seront éclaircies pour permettre des pâtures (chèvres, moutons). Un développement rendu possible par le fait que le site n’est pas pollué par les pesticides.

« Petit à petit nous avançons. C’est une vraie satisfaction de développer ce projet ».

conclut Jean-Luc Bohl.

[note color= »#ffcc00″]

Le mont Saint-Quentin en chiffres et en bref

Site à forte valeur écologique (classé Natura 2000), le Mont Saint-Quentin, véritable belvédère sur Metz et la Moselle, accueille un patrimoine militaire riche et présente des atouts économiques (agriculture, viticulture).

Le Mont Saint-Quentin c’est aussi :

  • Une surface de près de 700 hectares, dont plus de 200 hectares d’emprises militaires
  • Un site s’étendant sur 6 communes de l’agglomération : Lessy, Scy-Chazelles, Longeville, Le Ban-Saint-Martin, Plappeville et Lorry-lès-Metz.
  • Plus de 450 hectares d’espaces boisés ou enfrichés
  • Plus de 200 hectares d’espaces agricoles et viticoles.

[/note]

A lire dans la même rubrique :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *