BA 128 de Frescaty : la démolition des bâtiments militaires a commencé (vidéo et photos)

Les pelleteuses sont entrées en action sur l’ex BA 128 de Frescaty. Vendredi 10 février 2017, où les travaux de démolition ont débuté.

Le premier bâtiment militaire, qui abritait le petit matériel, chaussures, tentes et habillement, et servait à équiper les militaires à leur arrivée sur la base, a été dépecé par les engins de chantier.

Désormais, ferrailles et gravas commencent à s’entasser sur le plateau de Frescaty. Au total, 20 bâtiments sur l’ex-base vie (coté Augny et Actisud) seront détruits d’ici à 2018 car trop vétustes, mal adaptés ou mal placés géographiquement et 20 autres seront conservés.

Fin 2018 et début 2019, 30 autres bâtiments seront détruits en zone tournebride.

Les bâtiments emblématiques comme la Tour de contrôle, le Mess Mixte des Officiers avec son réfectoire et sa cuisine qui accueillait les militaires seront conservés ainsi que les services administratifs et de commandement.

La Maison du Général ainsi que le hangar HM17, qui abritait les avions dits de guerre électronique seront également conservés.

Voici la façade arrière de la maison du Général de la BA128. L’étage du bas était réservé au personnel de support (cuisine et ménage). Les baies vitrées donnent sur un parc arboré directement relié au petit bois longeant la départementale où l’on pouvait apercevoir des biches.

Le bâtiment se trouvant à l’entrée principale sera démoli. Le poste de surveillance et les barrières seront conservés mais repoussés de quelques mètres et le parking sera refait.

L’entrée principale de la BA 128, voici à peu de choses près tout ce que la plupart d’entre nous peut voir de la base depuis des dizaines d’années. Créé en 1909 lorsque Metz était encore sous l’annexion allemande, elle a été conçue pour accueillir des ballons dirigeables (les fameux Zeppelins), puis a rapidement servi de base d’entraînement aux monoplans et aux biplans de l’armée de l’air prussienne. photo : été 2015

Le montant des travaux de désamiantage et de déconstruction s’élève à 1.000.880 d’euros.

En septembre 2015, Tout-Metz a réalisé un photo reportage inédit de la BA 128. Pour le revoir cliquez ici.

A lire dans la même rubrique :

Déjà 2 commentaires

  1. ZeRaccoon

    Petite rectification pour les puristes: c’était la résidence dite  »du Général », la villa  »du colonel » se situant à Montigny les Metz en face de l’église Jeanne d’Arc.

    Le colonel faisait référence au colonel commandant la base aerienne de frescaty.
    Le général étant le commandant des forces aériennes de combat, anciennement forces aériennes tactiques, à l’époque stationné sur Frescaty.

    Répondre
  2. Geneviève TISSIER

    Messine, je me sens très nostalgique… Petite erreur : la photo de la superbe propriété me semble être la résidence du général et non pas celle du colonel.

    Répondre

Laisser un commentaire