Politique & social

Le Ministre de la santé à nouveau en Moselle : les propositions qui l’attendent

Lors de sa conférence de presse du 11 février 2021, le ministre de la santé Olivier VÉRAN a pointé du doigt une situation inquiétante spécifique à la Moselle avec 300 cas de de mutations du virus vers les variants sud-africain et brésilien, ainsi qu’un taux d’incidence au-dessus de la moyenne du pays.

Le ministre de la santé annoncé donc sa venue dans le département ce vendredi 12 février. Il y est attendu dans l’après-midi pour y rencontrer les élus locaux, le préfet et les autorités sanitaires, et évaluer avec eux les mesures à prendre.

Du côté des réactions, on notera celle du maire de Metz François GROSDIDIER, qui réclame depuis plusieurs semaines un « confinement dur« , à la manière de celui de mars 2020, précisant qu’il pourrait être plus court. Un appel à la mise en place de mesures qu’il a à nouveau répété en direct sur BFM TV suite aux annonces d’Olivier VÉRAN ce 11 février.

De son côté, le député mosellan Belkhir BELHADDAD (LREM) a préparé une liste de propositions visant à contrecarrer la propagation du virus tout en évitant pour le moment un confinement généralisé, toujours présenté comme « la dernière option » par le gouvernement.

Parmi les propositions du député messin, on retrouve la fermeture immédiate de toutes les écoles, collèges, lycées jusqu’à la fin des vacances scolaires d’hiver, l’incitation à l’auto-restriction des déplacements pour les personnes âgées, la généralisation du télétravail contrôlée par l’Inspection du travail, la fermeture des services publics et administratifs hors urgences, et le renforcement des contrôles aux frontières après 18h.

Le député ajoute également du poids à la demande du Président du Conseil Départemental Patrick WEITEN du 9 février, en souhaitant la livraison exceptionnelle de doses pour permettre l’accélération de la campagne de vaccination.

On notera que Patrick WEITEN avait relayé l’avis des autorités sanitaires expliquant la singularité de la situation en Moselle, avec notamment, le climat, et le brassage important des population lié au caractère frontalier du département.

D’inquiétants variants

A la différence du britannique « simplement » plus contagieux pour ce que l’on en sait à ce jour, les variants sud-africain et brésilien présentent des caractéristiques qui pourraient fortement atténuer l’efficacité des stratégies anti-pandémie actuellement en cours de déploiement dans le monde.

En effet, ces variants semble pouvoir atteindre les personnes ayant déjà été atteintes par le coronavirus Covid-19, et certains vaccins actuellement injectés seraient moins efficaces contre eux.

Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page