Actualité locale & société

Vaccination ou vacances d’été ? Inutile d’avoir à choisir

Les centres de vaccination covid en Moselle affichent des créneaux vides depuis plusieurs jours, et une affluence en baisse. Alors que 50% de la population mosellane a reçu sa première dose de vaccin, la moitié restante semble avoir du mal à prendre le chemin des lieux de vaccination.

Il existe différentes explications à ce phénomène, alors que l’on sait que le taux de vaccination actuel ne suffit pas à couvrir la population, ni à éviter de futurs épisodes contraignants du point de vue sanitaire et économique.

Parmi les causes de ce ralentissement, l’approche des congés d’été constitue un frein important pour les personnes souhaitant se faire vacciner, mais préférant différer la date de la première injection pour ne pas être empêchées pour leurs congés, par la date de la seconde dose.

Pourtant, les possibilités d’insérer ses vacances entre les deux rendez-vous de vaccination sont suffisamment souples pour que cela ne constitue pas un point de blocage, puisque l’on a désormais le choix de prévoir la seconde date entre 3 et 7 semaines après la première. C’est ce qu’explique Olivier DELCAYROU, le secrétaire général de la préfecture de la Moselle, à notre micro :

Qui dit vacances, ne dit donc pas empêchement d’être présent pour recevoir sa seconde dose.

D’autant qu’avec la configuration actuelle (suffisamment de doses disponibles, des places vacantes tous les jours, la possibilité de venir sans rendez-vous pour la première injection, le choix de la seconde date entre 3 et 7 semaines après la première), les conditions sont bien plus faciles qu’il y a encore quelques semaines.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page