Politique & social

Pas de port obligatoire du masque dans les rues de Metz

François GROSDIDIER avait demandé qu’on impose le masque obligatoire dans les rues de Metz. Ainsi interpellé par l’un des candidats à sa succession, Dominique GROS a répondu préférer miser sur le sens des responsabilité des messins tout en le rendant obligatoire là ou la ville est responsable.

S’il incite tout le monde à porter le masque, rappelant que la ville avait fait le nécessaire pour tous les habitants disposent d’au moins un masque en tissu, le maire de Metz estime que chacun est à même d’évaluer la situation et de choisir le comportement à adopter. Un affichage sur les gestes barrière et le respect de la distanciation physique sera prochainement diffusé pour rappeler les gestes de sécurité sanitaire.

Dominique GROS explique sa décision à notre micro. Sur fond de campagne pour les municipales 2020, il égratigne au passage François GROSDIDIER au sujet de la forme de communication et des réclamations infondées émises pendant la crise du covid-19 :

Le port systématique du masque ne sera donc pas rendu obligatoire dans les rues de la ville de Metz. L’accès aux lieux sous responsabilité municipale tels que les mairies, le marché couvert et les marchés de plein vente entre autres) sera néanmoins soumis à la règle. En cas d’oubli, les personnes pourront en recevoir un afin de pouvoir pénétrer dans ces endroits.

« Des passants à moins d’un mètre sans masque »

Après avoir demandé, sans l’obtenir, la mise en place d’un couvre-feu à Metz le 26 mars dernier pour garantir l’effectivité des mesures de confinement, François GROSDIDIER a demandé au maire de Metz le 22 mai de prendre un arrêté rendant obligatoire le port du masque de protection sur la voie publique, a minima dans l’hypercentre.

Disant « observer tous les jours que des passants se croisent ou s’approchent à moins d’un mètre sans masque », le sénateur estime que :

La configuration des lieux, l’étroitesse et la fréquentation de certains passages rendent d’ailleurs l’observation des gestes-barrières et le respect de la distanciation sociale plus difficiles que dans des quartiers périphériques.

François GROSDIDIER

Le port du masque lui paraissait donc indispensable à imposer aux personnes circulant à pied dans les rues du centre ville.

Le mandat de Dominique GROS se terminant le 28 juin prochain, au soir du 2ème tour des élections municipales, il appartiendra à son successeur qui sera désigné(é) maire peu après, de poursuivre en ce sens, ou de prendre une autre décision au regard de la situation sanitaire et des préconisations des pouvoirs publics du moment.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
X