Actualité locale & société

Les pompiers de Marseille traquent les variants en Moselle : 20 sites prélevés

La Moselle fait face à une flambée inexplicable de cas de variants au Covid depuis plusieurs semaines.

Les marins-pompiers de Marseille, spécialisés dans la traque de variants avec un système d’analyse des eaux usées, se sont déplacés à Metz lundi 15 février 2021 pour prêter main forte aux pompiers Mosellans.

Cette technique de prélèvements permet de cartographier en détails les secteurs de propagation du Covid et des variants brésilien et sud-africain et ainsi d’anticiper les contaminations, accélérer et cibler les campagnes de tests.

Au lendemain des premiers prélèvements dans 20 stations d’épuration ou ehpads à Metz et en Moselle, rien d’inquiétant n’est apparu. Mais pour Olivier Delcayrou, Secrétaire général de la préfecture de Moselle, il est encore tôt pour se prononcer.

Les mêmes prélèvements seront effectués jeudi prochain puis analysés et comparés.

« Si on détecte, on teste massivement »

Olivier Delcayrou, Secrétaire général de la Préfecture de Moselle, explique qu’avec cette technique de recherche, la cartographie va permettre de pouvoir cibler de manière précise les quartiers touchés.

Le maître principal Eric explique au micro de Tout-Metz la technique d’analyse utilisée par les marins-pompiers de Marseille lors de leur intervention lundi 15 février dans un ehpad de Metz :

Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page