Politique & social

Nouvelles dénominations de voies publiques à Metz

logo metzLe Conseil Municipal de Metz, après délibération, a pris la décision de changer la dénomination de certaines voies publiques.

La décision a été prise de changer la dénomination de 3 voies publiques messines :
– La rue du Pont de la Préfecture, qui devient la rue Paul Tornow
– La rue Sainte Glossinde, qui devient la rue Paul Schmitt
– Le carrefour giratoire situé aux intersections des rues du Général Dalstein, Roederer, Alfred de Vigny et allée Jean Burger, qui devient le carrefour des Anciens d’Indochine.

Pour situer les changements relatifs aux nouvelles dénominations de voies publiques, cliquez ici.

Principe d’hodographie (description des routes, des rues)

Le changement de dénomination des voies publiques revient aux principes d’hodographie de la Ville de Metz.

Ceux-ci se basent sur les personnalités locales ou nationales qui se sont illustrées en occupant une situation particulière et/ou qui ont contribué à la vie des arts, des lettres, des sciences et de l’industrie. Cela peut également s’appliquer à une personnalité bienfaitrice de la commune.

Les noms des personnalités, ou groupes de personnes ne sont pas les seuls à pouvoir prétendre à ces principes d’hodographie. En effet, les évènements, les institutions qui ont eu un effet sur l’histoire de la ville ou du pays peuvent aussi figurer sur les plaques des rues de la cité.

Présentation des personnalités et groupes de personnes choisis

Paul Tornow (1848-1921)

D’origine allemande, il est l’architecte du département de la Lorraine de 1874 à 1887 avant d’être conservateur des Monuments Historiques de 1874 à 1906. Il dirige la restauration de la cathédrale de Metz. C’est à lui qu’on doit le grand portail néo-gothique inauguré en 1903 ainsi que la restauration de la porte des Allemands.

Paul-Joseph Schmitt (1911-1987)

Ordonné prêtre à Metz en 1935, il est expulsé en 1940 lors de la Seconde Guerre mondiale. Il s’engage alors dans la résistance et en devient un membre actif, en Corrèze. Il est le fondateur de l’Association Mosellane d’Organisation de Loisirs et défend une éducation populaire multiculturelle. Il devient le 101ème évêque de Metz (1958-1987) le 13 novembre 1958.

Anciens d’Indochine

L’Indochine Française (1887-1954) a été le théâtre de conflits meurtriers, notamment lors de la Seconde Guerre mondiale et durant la Guerre d’Indochine contre les troupes du Viet Minh. Le carrefour est ainsi nommé par devoir de mémoire des morts pour la France.

Le Conseil Municipal du 27 octobre 2011, a modifié la dénomination de 3 voies publiques de la Ville de Metz.

Rubriques

Sur le même thème

3 commentaires

  1. je suis tres content du projet de denominations qu’a envisagé la municipalité de metz
    metz est une tres belle Ville
    et metz est une ville qui doit s’adapté aux temps qui passe
    (notre ville est magique et doit briller comme des etoiles dans le ciel.
    ainsi, elle s’alignera comme toute les autre belle ville de france.)
    j’ai confiance a l’efficacité de la politique de Mr Dominique GROS
    car il prend bien au serieux l’avenir de notre ville ainsi que le destin de sa population.
    je le souhaite une tres bonne continuation
    et que dieux le protege des attaques de c’est pauvre riche de droite,
    qui non rien compris a l’histoire de france.

  2. Bonjour, j’ai remarqué que d’autre rues ont changés de nom qui ne sont pas mentionnées danss cette liste (dans le quartier de bellecroix par exemple) pourrais-je avoir la liste précise avec l’ancien nom et le nouveau merci 🙂

  3. Et bien moi, je regrette la rue Sainte Glossinde.

    Glossinde de Metz (née v. 580 – morte le 25 juillet 610) était une religieuse bénédictine messine du VIe siècle, fondatrice de l’abbaye Sainte-Glossinde.

    Franchement rien à voir.

Laisser un commentaire

Fermer
X