Economie & emploi

Moselle Attractivité se réorganise, le développement économique y sera piloté par la région

Les nouveaux statuts permettent de satisfaire aux règles de la réforme territoriale et d'éviter le TA

L’agence d’attractivité de la Moselle, qui porte notamment la marque de territoire #MOSL lancée en janvier 2018, a approuvé la modification de ses statuts lors d’une assemblée générale le 3 juillet dernier, et se trouve désormais sur des rails stables pour poursuivre son activité.

La région entre ainsi dans le système de gouvernance, aux côtés du Département et des représentants du monde économique.

L’outil était sous la menace d’une décision du Tribunal Administratif (TA), suite au dossier déposé par le préfet pointant du doigt le maintien pour le conseil départemental via la structure Moselle Attractivité, d’une mission « supposée » de développement économique n’entrant plus dans son droit depuis la loi NOTRe.

En séparant ses activités en trois pôles : tourisme, marketing territorial et action économique, Moselle Attractivité a pu se dégager de ce dernier, justement problématique en cas de condamnation. La structure a bon espoir que le préfet retire maintenant le dossier déposé auprès du TA.

En sortant des responsabilités liées au développement économique en question, le Conseil Départemental pourra poursuivre ses activités pour le développement du tourisme et de l’attractivité du département.

Le pôle économique passe ainsi sous la tutelle d’une nouvelle gouvernance intégrant la région Grand Est, qui disposera d’un Vice-Président à la tête de ce pôle.

S’il l’appelle de ses voeux et qu’il a bon espoir, le Président Patrick Weiten n’a pas pu garantir que cette vice-présidence serait affectée à un(e) conseiller régional mosellan(e). Ce point sera décidé au Conseil Régional à la mi-juillet.

Patrick Weiten explique à notre micro les détails des changements ainsi engagés :

Moselle Attractivité a déjà réuni 20 intercommunalités et établi un partenariat avec l’agence d’attractivité de Metz (Inspire Metz) dont l’emprise métropolitaine est spécifique. La communauté de Communes de l’Arc Mosellan et celle de Mad et Moselle devraient prochainement rejoindre l’attelage.

Avec 234 adhérents, le monde économique et touristique s’est également tourné vers Moselle Attractivité, qui décompte enfin près de 900 ambassadeurs individuels de la marque MOSL ; le franchissement de la barre des 1000 est espéré d’ici à la fin de l’année 2018. Les cinq territoires dessinés sur le département sont concernés.

Le logo de la marque de territoire : MOSL, pour MOselle Sans Limite

EN 2018, Moselle Attractivité a comptabilisé un montant de 1 milliard d’euros déclaré comme allant être investis sur le territoire du département de la Moselle. Une situation positive que Moselle Attractivité est chargée de faire perdurer.

Les autres départements de la région Grand Est qui n’en disposent pas, observent les évolutions de Moselle Attractivité de près pour, éventuellement, pouvoir se doter de leur propre outil d’attractivité départementale.

Rubriques

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Close
X