Actualité locale & société

Metz sablon : 75% des points de regroupement des conteneurs à déchets en moins (photos)

L'arrivée des points d'apport volontaire enterrés va libérer 25 places de stationnement en voirie en 2018

Dans cet article

  • Les chiffres
  • Plan d'implantation : suppressions / ajouts / maintiens
  • Des regroupements de bacs temporaires
  • Pourquoi en deux temps ?
  • Photos des implantations des PAVE au Sablon

Pour la dernière phase de son « plan déchets« , Metz Métropole va faire disparaître autant de points de regroupement de bacs que possible, en les remplaçant par des solutions enterrées placées aux endroits les plus propices.

Courant 2018, le quartier de Metz Sablon sera entièrement optimisé, avec le retrait de 75% des points de regroupement (PR) d’ici à la fin de l’année, au profit de Points d’Apport Volontaire Enterrés (PAVE).

Coût de l’opération : un peu plus de 900.000 euros pour l’implantation de 60 cuves (ordures, recyclables et verres). Les travaux ont déjà débuté à la fin du mois de juin.

Les travaux d’implantation des futurs PAVE à Metz sablon ont commencé fin juin 2018. Ici celui de la rue Jules Lagneau le 27 juin

Explications, plan et rues concernées en photo dans cet article.

Au sablon : de 127 à 18 points de regroupement

Sur le seul secteur du Sablon, 127 points de regroupement avaient été déployés en 2016.

Au cours des deux années qui ont suivi, 43 d’entre eux avait été supprimés ou déplacés, soit parce qu’ils étaient trop peu utilisés, soit parce que les riverains avaient accepté de stocker leurs bacs à l’intérieur de leur propriété.

L’implantation de 11 PAVE sur le quartier en 2018 va permettre de retirer 51 points de regroupement supplémentaires.

Le plan des points de regroupement des bacs à déchets qui seront conservés ou supprimés, et le plan des points d’apport volontaire enterrés qui seront déployés à la place dans le quartier de Metz Sablon.

Bien que ces nouveaux PAVE en supprime certaines, le compte sera finalement positif pour les places de stationnement selon Metz Métropole, puisque sur les 50 places supprimés depuis 2013, 25 vont être rendues aux voitures des riverains au terme des travaux.

L’optimisation de la rue aux arènes viendra clore ce processus en 2019, lorsqu’elle sera entièrement « refaite », (les travaux sont regroupés) en supprimant 14 points de regroupement grâce à la mise en place de 3 nouveaux points d’apport volontaire enterrés.

Fin 2019, il restera 18 points de regroupement de bacs à déchets dans tout le quartier du Sablon.

Des implantations de PR (en partie) temporaires

En 2013, Metz Métropole lançait l’opération « conteneurisation » pour en finir avec les sacs poubelle posés à même le sol dans les communes de l’agglomération. Le dossier est épineux en bien des aspects.

Alors que la mise en place ne posait pas de problème particulier dans les zones pavillonnaires ou à faible densité, les services ont tenté de résoudre des équations complexes en déployant les conteneurs dans les zones à forte concentration d’habitation.

Le moyen fut alors de mettre en place des PR de conteneurs dans ces quartiers, supprimant au passage des places de parking, et entraînant la grogne des riverains se retrouvant avec cette concentration de bacs sous leurs fenêtres. De quoi donner également « des cartouches » à l’opposition, heureuse de pouvoir souffler sur les braises.

Annoncés comme partiellement temporaires, ces points de regroupement permettaient selon la Métropole de ne pas réaliser d’implantation définitive de PAVE (bien plus coûteux) sans avoir pu analyser au préalable la pertinence de leur placement sur l’espace public.

Pourquoi pas plus tôt ?

Jean-Louis Lecoq, adjoint à la propreté à la mairie de Metz, a rappelé au cours d’une conférence de presse que la volonté de faire disparaître les bacs avait été annoncée dès leur mise en place en 2013.

Jean-Louis Lecoq, adjoint à la propreté à la mairie de Metz, présente le plan des nouveaux PAVE au Sablon le 22 juin 2018 au club de la presse.

Selon l’élu, la configuration de chaque espace de l’agglo est différente, et les habitudes des habitants ne peuvent pas être connues à l’avance face à une nouvelle organisation de la collecte des déchets.

Un peu à l’aveugle de ce fait, les services de gestion des déchets ont imaginé un premier plan d’implantation des PR. Bien qu’imparfait, ce dispositif offrait l’avantage de pouvoir être facilement supprimé au cas par cas, et d’être très peu onéreux.

Après un peu plus d’un an d’observation et d’analyse, ces même services disposent des éléments suffisants pour préconiser les implantations définitives des PAVE du quartier, et donc réaliser les investissements et les travaux.

Photos des implantations des PAVE au Sablon en 2018

Rien de mieux qu’une illustration en photo pour comprendre ce qui va changer. Voici donc toutes les intégrations des PAVE qui vont être réalisées dans le quartier du sablon courant 2018.

Il restera donc 18 points de regroupement au sablon fin 2019. Selon M. Lecoq, la méthode se poursuivra dans tous les quartiers de la même manière, tel que le plan de la métropole le prévoit.

Une fois débarrassés d’une bonne partie des bacs, il restera alors à trouver, au cas par cas, de nouvelles possibilités de faire disparaître les derniers PR. Ce travail sera du ressort des futures équipes municipales et métropolitaines, si elles décident de s’y pencher.

Rubriques

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Close
X