Actualité locale & société

L’élargissement de l’A31 est prioritaire pour le gouvernement Ayrault

bouchon-traficLe gouvernement Ayrault l’a annoncé, l’élargissement de l’A31 est bien prioritaire.

Rejeté, sauf réelles perspectives de financement, au rang des projets d’infrastructures secondaires par le rapport Duron publié et remis au gouvernement fin juin, l’élargissement de l’A31 retrouve sa première priorité à la faveur d’une déclaration faite par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ce mardi 09 juillet 2013.

Alors que le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier s’était montré des plus dubitatifs à l’issue de la publication, fin juin, du rapport Duron, quant à la possibilité de voir le projet d’élargissement de l’A31 figurer en bonne place dans les futurs investissements de l’Etat en matière d’infrastructures, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a redonné mardi toute sa priorité à ce projet.

Dans son plan d’investissements pour les 10 ans à venir, l’élargissement à 3 voies de certaines portions de l’A31 entre Toul et la frontière luxembourgeoise figure bel et bien en bonne place, pour un coût estimé entre 1,1 et 1,3 milliards d’euros.

Dans le détail, ces travaux de mise à 3 voies concernent le parcours Toul-Dieulouard, le contournement de Thionville via la jonction A31-A30, et à nouveau une mise à trois voies de l’axe Thionville – Luxembourg.

Mais le financement de ces travaux pose toujours problème, puisque l’état n’en prendra selon toute vraisemblance qu’une part en charge. Et comme la contribution des collectivités ne suffira pas, le recours aux services d’une société d’autoroute est plus que jamais envisagé.

De quoi rendre toujours un peu plus crédible la thèse d’un péage installé entre Thionville et le Luxembourg.

Rubriques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer