Actualité locale & société

Une nuit à Pompidou-Metz : le musée fournit literie et oreillers

Le Centre Pompidou-Metz invite les visiteurs à vivre une expérience hors du commun. Dormir une nuit au musée, bercé par la musique de Stéphane Garin et de ses invités.

Ce concert exceptionnel est donné le jeudi 7 mars 2019, de 23h à l’aube dans le cadre l’exposition Peindre la nuit.

Le concept proposé par le musée se nomme « NOCTURNE #5 : LA NUIT COUCHÉE ». Le visiteur est invité par 7 artistes à venir s’allonger dans le Studio pour une traversée sonore durant toute une nuit.

Cette création unique reconstitue l’ambiance sourde et feutrée de la nuit.

À cette occasion, la literie, les couettes et les oreillers sont fournis par le musée. Le petit-déjeuner est servi à 6h.

Artistes présents à la « NOCTURNE #5 »

  • Stéphane Garin – ensemble 0 (for radio) pour la première diffusion de la pièce radiophonique Non-lieux (fragments d’Ukraine). Percussionniste, compositeur et phonographe, Stéphane Garin multiplie les collaborations avec de nombreux ensembles, musiciens et danseurs, des interprètes et des réalisateurs tels que Pascal Battus, Antoine Beuger, Pierre Boulez, Carl Craig, Pascal Comelade, Roland Dahinden, Mathias Delplanque, Claire Diterzi.
    Il s’aventure et investit les nuits au son radiophonique, transformant ainsi l’espace nocturne en terrain d’expérimentations. Vivre des expériences extra-ordinaires traverse le travail de cet artiste protéiforme.
  • Floriane Pochon, pour une histoire occulte des télécommunications à propos du gendarme Émile Tizané, (1901 – 1982)
    Réalisatrice sonore et multimédia, elle pense et écrit en jouant avec le son sous toutes ses formes. À travers le gendarme Emile Taziné, elle raconte l’histoire de cet étrange détective qui a passé sa vie à essayer les mystères de l’occulte, obsédé par le paranormal, les maisons hantées, les esprits et les fantômes.
  • Jean-Philippe Gross, pour une pièce autour de ces sports sans spectateurs, diffusés au milieu de la nuit.
    Au croisement des musiques électroniques et instrumentales, il développe un rapport physique au son, jouant avec les ruptures et les phénomènes acoustiques. Avec sa pièce Curling, il travaille la matière sonore autour du sport national, diffusé en France au milieu de la nuit. De ses sports qui jalonnent les insomnies de certains, il crée une bande radiophonique qui mêle le mystère et l’étrange dans ce sport marqué par le frottement de la pierre de curling sur la glace.
  • Alfredo Costa Monteiro, pour une exploration de la matière sonore du cinéma français.
    Après la nuit est le deuxième volet d’une série de pièces radiophoniques sur le cinéma qui s’intéresse à un cinéma d’auteur en quête d’un autre réel, d’une autre forme d’habiter l’écran, résolument indépendant, faisant peu de concessions et allant à l’encontre des conventions. La nuit ou l’idée de la nuit est le commun dénominateur à tous ces extraits sonores. C’est une traversée dans les entrailles d’un cinéma de résistance qui reste encore presque ignoré aujourd’hui.
  • Anne-Julie Rollet, pour une écoute de la voix à travers Le Bord de la bande.Se mettre à l’écoute des voix, de leurs failles, de leurs résonances, de leurs spécificités, des émotions sonores qu’elles transmettent à travers la pièce sonore le Bord de la bande projetée sur un acousmonium de 12 radios.
  • Maxime Denuc, pour une heure mêlant orgue et autres matières électroniques. Compositeur de musique électronique et instrumentale, il développe une approche singulière de la club music, entre rave et musique baroque à partir de sons nocturnes mêlant orgue et autres matières électroniques.
  • Klimperei, pour une heure de berceuses étranges
    Écrivain et compositeur, Christophe Petchanatz cultive avec engagement un certain minimalisme et est un des pionniers de la « toy music », ces pièces sonores créées avec des jouets dont Klimperei est une berceuse étrange.

Informations pratiques

Date et horaires
Jeudi 7 mars 2019
À partir de 18h
Ouverture de l’exposition Peindre la nuit de 18h00 à 22h30 (Galeries 2 et 3)

Interventions musicales du Conservatoire à Rayonnement Régional Gabriel Pierné – Metz Métropole de 18:15 à 20:45 (Galeries 2 et 3)

Entrée libre sur présentation d’un billet d’accès aux expositions du jour. Gratuit pour les adhérents du PASS-M et du PASS-M Jeune.

Places limitées

Concert de Stéphane Garin, ensemble 0 et ses invités, de 23:00 jusqu’à l’aube (Studio – Places limitées)

Tarif : 20€ /15€
Tarif réduit accordé aux abonnés de l’Arsenal, et aux titulaires de la Carte Copain de la Cité musicale-Metz

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X