Actualité locale & société

La côte barine au pays de Toul

Dans le cadre de notre série d’articles sur les contes et légendes de Lorraine, voici l’histoire de la côte barine, née de la furie du démon…

parchemin contes et légendes

Dans le pays de Toul se trouve une colline toute en longueur qu’on appelle la côte barine.

Pendant longtemps, son sol et sa végétation ont été exploités, mais on n’a jamais vraiment su pourquoi cette côte se trouvait là. Alors, on a fait intervenir le diable dans ce mystère.

Côte barine
La côte barine

Démon fugitif

L’histoire raconte qu’il y a très longtemps, des sorcières et sorciers organisaient des orgies nocturnes sur le mont Bar. Ils faisaient un tel vacarme que leurs cris s’entendaient jusqu’à Toul. Comble de l’horreur : c’était le diable qui orchestrait ces fêtes !

L’évêque Gérard de Toul ne supportait plus qu’on se moque ainsi des chrétiens. On dit qu’il est parti avec tous les habitants pour bénir le mont Bar. La colline s’appellerait désormais le mont Saint-Michel.

Mais le démon ne voulait pas qu’on le chasse de chez lui : il demanda à ses serviteurs de lui tresser un panier gigantesque à mettre sur le dos. Puis il serait parti un soir sans lune avec sa hotte et une pioche.

Il se met alors à grimper la colline, puis commence à tailler la roche en pièce. Il y travaille toute la nuit en suant sang et eau, mais quand les cloches de la cathédrale de Toul annoncent le matin, il n’a toujours pas fini. Effrayé par le jour, il s’enfuit en emportant sa hotte sur son dos.

Il aurait alors trébuché sur une souche en répandant son chargement sur le sol, formant ainsi la côte barine.

Témoin du temps qui passe

Une fois encore, le diable et la religion chrétienne sont mis en scène pour expliquer un phénomène. Cette histoire, comme beaucoup d’autres, vise à mettre en valeur le christianisme pour mieux l’ancrer dans la vie quotidienne des Lorrains.

On peut supposer que ce sont des religieux qui ont mis par écrit cette légende, pour deux raisons :

  • Pendant longtemps, seuls les moines savaient écrire et avaient de quoi acheter du papier.
  • Plusieurs abbayes se trouvaient dans le diocèse de Toul autrefois.

Mais cela n’explique pas d’où vient la côte barine.

L’origine de cette colline se trouve dans la géologie. Il y a des millions d’années, la colline n’existait pas. Mais petit à petit, des cours d’eau se sont formés et ont creusé le sol. L’érosion a commencé par attaquer la roche la plus tendre.

Alors pourquoi la colline a-t-elle résisté ? C’est qu’elle est faite d’une roche plus dure qui résiste mieux au courant. Elle témoigne du relief qui existait autrefois : on l’appelle une butte-témoin.

Plus tard, quand les hommes se sont installés et ont exploité la terre, cette colline était la bienvenue car elle permettait plusieurs mises en valeur du territoire :

  • A son pied, la terre est fertile : on peut y cultiver des céréales.
  • Sur les coteaux, la pente et le soleil permettent de faire pousser de la vigne.
  • Le sommet de la colline est une pelouse où l’on faisait paître les animaux. Plus tard, on y a planté des pins qui forment une forêt exploitée.

La lande du sommet de la colline était la plus sauvage, donc la plus mystérieuse. Imaginez-vous cet endroit vide d’humains en pleine nuit : il est facile de comprendre pourquoi on a pensé qu’il abritait des sorcières.


Source : illustration : panoramio.org

Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page