Actualité locale & société

Quand rentrée scolaire rime avec cartable et mal de dos

La rentrée scolaire 2014 approche à grand pas et avec elle, l’achat des fournitures scolaires qui remplissent les cartables des écoliers et… provoquent souvent des problèmes de dos. Si le sujet est remis sur la table chaque année, il n’en est pas moins important.

Dans le cadre de notre semaine thématique sur la rentrée scolaire, nous avons interrogé le Dr Christelle Barbier, kinésithérapeute à Sainte-Ruffine qui nous a donné son point de vue sur le poids des cartables et les maux de dos qui peuvent s’ensuivre, sans oublier de donner quelques conseils à suivre pour limiter les dégâts.

Cette dernière nous explique aussi que la rentrée scolaire n’est pas forcément synonyme de pics en terme de consultation, qui s’étalent plutôt au fil des mois.

Photo : Tout-Metz.com
Photo : Tout-Metz.com

Selon le Dr Barbier, certains parents arriveraient en consultation peu après les grandes vacances, au cours desquelles l’enfant a pu profiter de la plage en maillot de bain, complètement alarmés, et avoueraient ne pas avoir vu le dos de leur enfant depuis parfois plus d’un an.

Ce constat s’expliquerait par une raison très simple : plus l’enfant grandit, plus il insiste sur son besoin d’intimité.

Le poids des maux…

Passé l’effet « post-vacances », il y a bien évidemment la reprise des cours et avec elle celle du poids du cartable, qui ne doit pas excéder les 10% du poids de l’enfant.

S’il ne constitue pas à lui seul un facteur de problèmes de dos, il peut en tout cas contribuer à les aggraver.

Toujours d’après le Dr Barbier, le mal le plus récurrent est bien sûr la scoliose : en moyenne, elle soigne 5 à 6 enfants régulièrement chaque semaine, qu’elle suit jusqu’à leur puberté, moment fatidique de la fin de la croissance où les malformations ne peuvent plus être soignées.

Si une scoliose n’a rien d’esthétique (le dos prend la forme d’un S), elle peut parfois avoir des conséquences graves, du port du corset jusqu’à la chirurgie en passant par les douleurs chroniques.

L’importance du choix du cartable, mais pas que

Le choix du cartable est donc primordial. Alors, comment bien le choisir ? Le Dr Barbier affirme que c’est surtout la façon de le porter qui importe.

De la même manière qu’un sac à roulettes doit être à la bonne hauteur pour être réellement considéré comme une bonne solution, un sac à dos, lui, doit impérativement être porté sur les deux épaules. Quant au sac à main chargé des jeunes filles porté sur un bras, il est loin de préserver des maux de dos.

Toujours d’après le Dr Barbier, c’est aussi l’attitude et les postures de tous les jours qui doit être corrigée au plus tôt pour préserver des problèmes de dos courant, de la façon de se tenir avec la « projection antérieure » et les épaules enroulées, aux habitudes sportives : la sédentarité est à proscrire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page