Actualité locale & société

Sécheresse : la Moselle en situation d’alerte

La préfecture de la Moselle tient à informer la population sur la situation d’alerte sécheresse conduisant à réglementer les usages de l’eau sur le territoire mosellan et ce jusqu’au 15 octobre 2018.

Pour les particuliers, cela implique des restrictions sur l’arrosage des pelouses et jardins potagers, sur le remplissage de piscines ou encore de lavage des véhicules. Les professionnels ont eux aussi des règles d’usage à respecter (tous les détails à retrouver en bas de l’article).

Photo : libre de droits

Les épisodes de très fortes chaleurs et le fort déficit pluviometrique enregistré depuis mi-juillet a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d’eau du département.

Le déficit de pluviométrie encore actuellement constaté a des incidences directes sur l’état de la ressource en eau superficielle. Concernant les eaux souterraines, le niveau moyen mensuel des nappes se situe autour de la moyenne voire modérement bas pour la saison.

Sur la base de ces éléments, Didier MARTIN, préfet de la Moselle, a réuni, mercredi 12 septembre 2018, l’observatoire sécheresse. Ce comité, composé de représentants des services de l’Etat (DREAL, ARS, agence française pour la biodiversité, VNF, SDIS, DDT), de Météo France, de collectivités, d’organismes consulaires, de syndicats agricoles et des associations, a conclu à la nécessité de maintenir des mesures de limitation des usages de l’eau correspondant à un niveau d’alerte voire d’alerte renforcée selon les communes.

Cette décision implique des restrictions particulières et graduées pour tous les usagers de
l’eau : particuliers, collectivités, exploitants agricoles, industriels, … Ainsi, les usages suivants sont réglementés de la façon suivante :

Source : Préfecture de la Moselle

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Ces dispositions sont applicables à compter de la signature des arrêtés jusqu’au 15 octobre 2018, sauf évolution de la situation météorologique et hydrologique conduisant à renforcer, prolonger ou abroger les mesures prises.

Les contrevenants s’exposent à des amendes de 1 500 € et 3 000 € pour les récidivistes.


Source : Préfecture de la Moselle

Rubriques

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
X