Actualité locale & société

Pollution en Moselle : réduction de vitesse et renforcement des contrôles… le préfet prend des mesures

Un pic de pollution est actuellement constaté en Moselle. De ce fait, une procédure d’alerte a été déclenchée.

Pour minimiser les impacts sanitaires et réduire les émissions de polluants, le préfet a pris un arrêté à compter du vendredi 17 juin 2022.

La vitesse pour tous les véhicules est abaissée de 20km/h sur certaines portions de routes avec un renforcement des contrôles de vitesse sur les axes concernés.

Photo : Libre de droits

Toutes les mesures prises par le préfet

  • Les sites responsables localement des émissions les plus importantes mettent en œuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 1 ;
  • Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussées séparées, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20 km/h sans descendre en dessous de 70 km/h. Pour les autocars et poids lourds (>3.5t) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130 km/h ;
  • Les contrôles de vitesse et anti-pollution sur route sont réalisés sur les axes concernés ;
  • Les collectivités ayant défini des plans d’urgence mettent en œuvre les actions les plus adaptées.

Si l’épisode se prolonge ?

Si l’épisode de pollution se prolonge, les mesures énoncées seront maintenues et renforcées dès le samedi 18 juin 2022 – 00h par les mesures suivantes :

  • La vitesse maximale autorisée pour les véhicules est abaissée de 20 km/h sans descendre en dessous de 70 km/h sur l’ensemble du réseau routier du département ;
  • Les sites industriels responsables localement des émissions les plus importantes mettent en œuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 2;

À noter que les catégories de véhicules suivantes ne sont pas soumises à la réduction de vitesse

  • Les véhicules des forces de l’ordre et de sécurité civile ;
  • Les véhicules des services d’incendie et de secours ;
  • Les véhicules d’urgence médicale (SMUR-ATSU).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page