FC Metz : Sylvain Marchal raccroche les crampons

Âgé de 36 ans, Sylvain Marchal, défenseur formé au club, avait fait ses débuts sous le maillot du FC Metz en 1998.

Après plus de 400 matchs joués sous le statut de footballeur professionnel, il vient d’annoncer officiellement sa retraite en tant que joueur ce 12 février 2016.

Le défenseur messin Sylvain Marchal à la lutte avec l'attaquant bordelais Enzo Crivelli (décembre 2014)
Le défenseur messin Sylvain Marchal, ici à la lutte avec l’attaquant bordelais Enzo Crivelli (décembre 2014)

Blessé au genou en avril 2015, il n’avait, depuis, plus joué de rencontre officielle avec Metz. Travaillant physiquement à un éventuel retour dans l’équipe, tout en préparant la suite de sa carrière, il a du se rendre à l’évidence et a ainsi décidé de raccrocher les crampons.

Sylvain Marchal avait débuté sa carrière au FC Metz, puis il était passé par Chateauroux, Lorient, St Etienne et Bastia avant de revenir en 2013 à Metz pour ses deux dernières saisons.

Posé, humain, et assez volontiers accessible, Sylvain Marchal était respecté par les supporters messins pour sa fidélité au maillot grenat, il a souvent incarné l’état d’esprit du FC Metz dont il fut plusieurs fois capitaine.

Sylvain Marchal est actuellement en formation pour devenir entraîneur.

A lire dans la même rubrique :

Déjà 2 commentaires

  1. NIES

    J’ose espérer que le fc metz sera très attentif lors de cette rencontre face à Le Havre, car comme je me suis déjà permis de l’indiquer par mail au service communication du club, le fc metz ne réussit pas spécialement ses sorties en diurne. Deux des trois défaites à domicile l’ont été lors de rencontres disputées le samedi après-midi.
    Courage, volonté, rigueur et enfin réussite seront donc de mise ce samedi après-midi.

    Répondre
  2. NIES

    Attention à la rencontre de demain face au Havre.
    Les résultats des rencontres disputées le samedi a.m. ne sont pas à la hauteur des résultats attendus.
    Sur les trois défaites à domicile deux l’ont été lors de rencontres disputées le samedi à 14 heures.
    La prudence est de mise.
    Rigueur, volonté et abnégation sont attendus afin que la réussite soit à l’arrivée.

    Répondre

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *