Le FC Metz assuré du maintien en Ligue 1 la saison prochaine

En allant chercher les 3 points de la victoire à Lille ce samedi 6 mai 2017 sur le score de 2 à 0, le FC Metz s’est assuré du maintien en Ligue 1 pour la saison prochaine (2017 / 2018).

C’est une très bonne nouvelle pour le club mosellan, qui peut ainsi déjà anticiper la saison à venir, et préparer au mieux la suite du projet du Président Bernard Serin : le retour à la stabilité du FC Metz parmi l’élite du football français.

Si mathématiquement avec 42 points au classement (13ème), les grenats ne peuvent pas être rejoints par les relégables, la saison n’est pour autant pas encore terminée.

En effet, il reste encore les deux derniers matchs.

Metz recevra tout d’abord Toulouse le dimanche 14 mai, l’occasion de faire la fête à St Symphorien avec les supporters pour le maintien. Le club toulousain pointe à la 12ème place du classement, ex-aequo en points avec le FC Metz, mais avec une différence de buts abyssale : -32 pour Metz, -4 pour Toulouse.

Pour que la fête soit belle, les supporters espèrent que maintien ne signifiera pas relâchement, et que l’état d’esprit guerrier qui leur est si cher se lira jusqu’au bout dans le jeu grenat. Et si en plus, les messins avaient la bonne idée de remporter ce dernier match de la saison à domicile…

Le FC Metz ponctuera enfin sa saison le 20 mai, en se déplaçant à Guingamp, actuel 9ème du championnat.

Avec qui en 2017 / 2018 ?

L’AS Nancy, l’autre club Lorrain de Ligue 1 cette saison, est dans une posture inconfortable. Battus logiquement sur le score 3 à 0 par l’AS Monaco au stade Marcel Picot lors de cette même 36ème journée, les joueurs peuvent encore espérer le maintien, mais il leur faudra obligatoirement battre Dijon (18ème) puis St Etienne (7ème) lors des deux derniers matchs de la saison, s’ils veulent s’assurer du maintien.

Si ce n’est pas le cas, selon la mécanique des points de ses adversaires directs au classement, Nancy peut aussi espérer terminer 18ème du championnat (place actuellement occupée par Dijon). Dans ce cas, Nancy devrait alors poursuivre sa saison en remportant aux points deux matchs de barrage (un aller, un retour, fin mai) face au 3ème de Ligue 2. Les barrages font ainsi leur retour, après avoir été abandonnés en 1993.

Avec Nancy (32 points), les deux autres relégables sont actuellement Dijon (33 points) et Bastia (31 points), alors que Lorient (35 points) et Caen (36 points) sont encore à portée.

Si l’on élargit à la région Grand Est, le RC Strasbourg, actuel premier du championnat de Ligue 2, devrait revenir parmi l’élite la saison prochaine, sauf improbables faux pas. Une remontée assez incroyable après une relégation administrative en CFA (4ème division) en 2012, et l’avant dernière saison en National (3ème division).

De son côté, le club de Troyes occupe la 3ème place du championnat de Ligue 2, synonyme de barrages, ex-aequo avec le second (Amiens). Mais le club champardennais devra vraiment se battre jusqu’au bout pour revenir dans l’élite.

Enfin, le stade de Reims pointe actuellement à la 7ème place de Ligue 2, à 5 points du troisième. Même si mathématiquement rien n’est encore définitif, le club n’a plus son destin en mains, et il semble peu probable qu’il arrive à accrocher le podium.

De son côté, le FC Metz va donc enchaîner 2 saisons consécutives en Ligue 1. Un scénario que le club n’a plus connu depuis la saison 2005 / 2006, où il a commencé sa longue traversée du désert entre 2 effets yoyo (Ligue 1 / Ligue 2), 7 saisons en Ligue 2, et une en National.

A lire dans la même rubrique :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *