Actualité locale & société

Metz Métropole : le tracé de la 3ème ligne Mettis dévoilé

Metz Métropole a dévoilé ce 29 avril 2021, lors d’une conférence de presse, les détails du projet de la 3ème ligne de bus à haut-niveau de service, BHNS, de la métropole. Le bus doit traverser Marly, Montigny-lès-Metz et Metz Centre.

Le parcours reliant ces communes fait en tout 10,4 km pour 21 stations. Il faudra compter 22 minutes de trajet pour les futurs bus de 24 mètres contre 32 minutes actuellement pour aller du NEC Marly à la place de la République de Metz. Environ 38 000 personnes habitent dans un rayon de moins de 500m le long du parcours. Près de 12 000 passagers par jour sont estimés.

Tracé de la 3ème ligne de Mettis

Aménagements à Marly et Montigny-Lès-Metz

La ligne 2 de bus qui dessert Marly va être supprimée car la troisième ligne de Mettis a exactement le même tracé.

Deux parkings relais vont cependant être ajoutés pour optimiser l’utilisation de ce nouveau transport en commun. Le parking ferry actuel va donc être réhabilité et un autre va être créé à Frescaty près de l’arrêt de bus du L2 Costes et Bellonte et du collège Mermoz.

Montigny-lès-Metz va aussi être équipé de nouveaux parkings au niveau des anciennes bases militaires du quartier Raymond et Lizé rue du Général Franiatte avant de traverser la rue du XXème Corps Américain.

Aménagements à Metz

Le BHNS va desservir, notamment, la place de la République, la gare et la place Mazelle. De là, les usagers pourront prendre la ligne A de Mettis qui va être rallongée pour passer par le plateau médical de la Rue de Sarre et elle se terminera à l’hôpital Robert Schuman

Le bout de la ligne sera complétée par un parking relais doublé d’un parking de covoiturage. 

esquisse du prolongement de la ligne A du Mettis

De nouvelles infrastructures pour les bus 

Un nouveau centre de maintenance va être créé pour un coût de 10 millions d’euros compris dans le budget global. En effet, avec cette troisième ligne de bus, le dépôt actuel situé 10 rue des Intendants Joba, près de la route de Woippy est trop petit. Des études envisagent de faire Le nouvel entrepôt pourrait être construit sur l’ancienne base aérienne de Marly-Frescaty. Des études sont en cours.

De plus, tous les bus du réseau le Met’ vont être remplacés par des plus récents à hydrogène dans un souci environnemental. Le montant de cet investissement est de 21 millions d’euros. Les bus de la 3ème ligne de Mettis seront également à hydrogène et devraient coûter autour de 1,6 millions d’euros pièce. 

Pour assurer leur fourniture en énergie, une centrale à hydrogène va être implantée dans la métropole. Un appel à projet a été lancé pour la développer tout comme le volet infrastructures du projet.

Des voies de bus et des pistes cyclables

Les bus circuleront en grande partie sur des axes à un ou deux sens de circulation qui leur seront réservés comme c’est le cas pour le Mettis. Toutefois, quand l’aménagement de la voirie ne sera pas possible, les bus rouleront au milieu des autres usagers et bénéficieront alors de priorités, notamment au niveau des carrefours. 

Des pistes cyclables jalonneront le trajet de cette troisième ligne de bus à haut niveau de service.

Pour le moment, le nom de cette nouvelle ligne de bus n’a pas encore été décidé. Une étude marketing va être lancée. 

Tracé de la nouvelle ligne de Mettis et des A et B

Coût et calendrier des travaux

Le coût du projet est de 65 millions d’euros dont 10 millions pourraient être financés par l’Etat dans le cadre d’appels à projet. Les prix des tickets de bus n’augmenteront pas avec ce nouvel aménagement des voiries. 

Les travaux devraient débuter d’ici 2023 et se terminer à l’horizon 2025 pour une mise en activité prévisionnelle vers le mois d’octobre 2025.

Initialement, le projet devait coûter 100 millions d’euros et desservir le quartier Bellecroix en lieu et place de la place de la République. Mais l’idée a été abandonnée.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

13 commentaires

  1. Génial. 65 millions d’euros pour remplacer ce qui existe déjà.
    A Metz, il n’y a pas de travail mais il y a beaucoup d’argent.

    1. Expliquez moi en quoi il existait déjà une ligne à haut niveau de service…
      Vous dites n’importe quoi. Moi qui habite St Julien je monterais en ville bien plus facilement avec une ligne de ce type, à haute fréquence (ça vous n’en parlez pas non plus), plutôt qu’avec l’infrastructure d’aujourd’hui avec un bus toutes les demi heures… La voiture qu’on veut faciliter au centre ville (malheureusement) c’est aussi à cause de ça.

      1. Ca ne veut rien dire « Haut niveau de service ». C’est du marketing ou de la novlangue si vous avez lu 1984. Ca remplace juste un petit bus par un plus gros avec en prime la monopolisation de certaines voies de circulation. Donc, de quoi dissuader encore plus les automobilistes d’aller au centre ville.

        1. Haut Niveau de Service, cela signifie :
          – un temps de trajet garanti en heure de pointe comme aux heures creuses : pas de bouchon pour le bus grâce notamment au voies dédiées et à la priorité aux feux
          – une fréquence de passage élevée : on n’attend jamais très longtemps
          – les premiers bus démarre tôt le matin et les dernier terminent tard le soir
          – Un confort amélioré aux stations et dans le bus
          – Un transport accessible à tous
          – Une qualité, une image de marque reconnue par tous

          Oui c’est aussi du marketing qui affiche clairement la différence de service apporté par le BHNS.

  2. Bonjour,et pour les habitants d’Autant et environs ne serait il pas possible d’avoir une station Métis au sein du plateau Frescaty?

  3. Encore un nouveau centre de maintenance ?, combien de million d’euros foutu à la poubelle pour l’ancien ? encore une preuve de belle incompétence de nos dirigeants

  4. Une line que pour le mettis vers Marly. Il y a pas autre choses à faire avec tout cet sous il y a des travaux bien plus grave sur Metz. Regade se qui et arri e rue mazelle et les rue au tour il y a tout à refaire sur tout la ville. Sa pense que a leur mettis le reste il sans foute. Roule a Metz sa devient impossible o le prix des parkings de plus en plus cher et notre ville qui se vide au centre ville les boutique de plus en plus fermer.?????

  5. Une line que pour le mettis vers Marly. Il y a pas autre choses à faire avec tout cet sous il y a des travaux bien plus grave sur Metz. Regade se qui et arrive rue mazelle et les rue au tour il y a tout à refaire sur tout la ville. Sa pense que a leur mettis le reste il sans foute. Roule a Metz sa devient impossible. le prix des parkings de plus en plus cher et notre ville qui se vide au centre ville les boutique de plus en plus fermer.?????

  6. Ils ont tuer notre ville et ils continuent à croire qu’il vivent pa dans notre monde c’était tellement bien.avant metz n existe plus

  7. Le terminus de la nouvelle ligne est vraiment proche de la mosquée Milli Görüs. Encore un arrangement de francs-maçons du Grand Orient.

  8. Parler en Millions encore et encore, pourquoi pas! Mais en terme qu’en est-il en terme d’efficacité?

    1- Pourquoi ne pas avoir fait dès le départ une ligne reliant
    Saint Julien-les-Metz – Metz centre – Montigny-les-Metz et Zac d’Augny?

    2- Je suis contre ce projet METTIS depuis le début.
    Construire des routes essentiellement réservées à ces bus est un véritable gâchis.
    Il aurait été plus judicieux de travailler autour d’un TRAM sur une zone praticable + augmenter la fréquence de passage des TCRM de l’époque.
    Concernant les METTIS, si seulement ils pouvaient rouler plus vite (+15 km/h), mais même ça c’est trop demander!

    3- Pourquoi ne pas proposer des abonnements par tranche de situation Train + Bus + Mettis?
    Cela afin de donner envi aux habitants de circuler à des tarifs raisonnables entre Nancy, Strasbourg et Thionville par exemple.
    PS: Prendre exemple sur Lyon (TCL) ou Strasbourg (CTS) qui proposent même des abonnements solidaires.

    Alors dépenser des millions, si c’est pour un projet qui est performant et utile à la population, pourquoi pas.
    Mais si c’est pour se retrouver dans une situation encore pire que celle qu’on a connu, je ne vois vraiment pas l’intérêt.

    En ce qui me concerne, j’ai décidé de ne plus prendre les bus à Metz depuis presque 3 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page