Politique & social

Jean-Louis Borloo, président de l’UDI, à la conquête de la Lorraine

Jean Louis Borloo était ce mercredi 27 mars 2013 à Montigny-lès-Metz pour le lancement officiel des fédérations UDI (Union des démocrates et indépendants) en Lorraine.

De gauche à droite : A. Rossinot, maire de Nancy, JL Bohl, Président de Metz Métropole, JL Borloo, Président de l'UDI et P. Weiten, Président du CG57
De gauche à droite : A. Rossinot, maire de Nancy, JL Bohl, Pdt de Metz Métropole, JL Borloo, Pdt de l’UDI et P. Weiten, Pdt du CG57.

A un an des élections municipales, le président du nouveau parti de centre droite a été accueilli chaleureusement par des élus déjà conquis. Patrick Weiten, président du Conseil général de Moselle, et Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole, ont déjà annoncé depuis plusieurs mois rejoindre l’ancien ministre dans ces ambitions politiques.

Et la course à la conquête des villes lorraines est bien lancée. Nathalie Colin-Oesterlé, conseillère municipale de Metz et présidente du Nouveau Centre Moselle, n’a pas caché ses ambitions pour la capitale lorraine. Le tout en rappelant les villes mosellanes à reconquérir : Forbach et Thionville par exemple.

En tout cas, Jean-Louis Borloo semble avoir confiance en Nathalie Colin-Oesterlé en affirmant :

« Nous allons gagner Metz ! »

Même le maire de Nancy, André Rossinot, président d’honneur du Parti radical, est venu montrer son soutien. Et ses rêves pour le parti centriste vont bien au-delà d’une mairie :

« Je suis militant de l’unité lorraine, ça ne veut pas dire que je vote Masseret. Il faudra tourner cette page Masseret, le faire avec élégance et talent… et avec l’UDI. »

Le maire nancéien ajoute au sujet de ses convictions politiques :

« La politique est d’abord une affaire humaniste. C’est ça l’UDI, la primauté de la personne. Il faut aussi des idées, et nous les avons. Il faut redonner du sens à la vie politique grâce à des valeurs comme l’humanisme, la laïcité, […] et la primauté du droit sur la force. »

La Lorraine pourrait-elle se teinter de mauve, couleur de l’UDI, dans les années à venir ?

En tout cas, chacun des intervenants, venus soutenir Jean-Louis Borloo, y croit. Y compris le Président de Metz Métropole et maire de Montigny-lès-Metz, Jean-Luc Bohl, qui voit en l’UDI une alternative politique :

« L’UDI est une nouvelle manière de penser la politique, de faire confiance dans la politique – et les politiques – en la recentrant sur l’homme et l’environnement et non sur des convictions sectaires et ringardes. »

Cette nouvelle voie, pour Jean-Louis Borloo, peut être une réponse à la montée du Front National :

« La seule alternative qui n’a pas été essayée depuis 25 ans c’est nous. »

Pour Patrick Weiten, l’Europe est certainement la problématique majeure du débat actuel, et était d’autant plus fier de pouvoir présenter la Maison de Robert Schuman au Président de l’UDI, qui ne la connaissait pas encore :

« L’Europe n’a pas su avancer assez loin et assez vite et est maintenant menacée de recul. Sa prospérité n’est entravée que par les obstacles qu’elle met elle-même sur sa route. En Lorraine et en Moselle, nous vivons l’Europe au quotidien », a ajouté P. Weiten.

Le Président du département exprimera ensuite son plaisir de faire partie de la « Bande à Borloo ».

Cet accueil plein d’entrain ne pouvait que mettre à l’aise le président de l’UDI :

« J’ai passé une journée géniale. J’ai l’impression d’être à la maison. Les mêmes usines, mêmes mutations et les mêmes inquiétudes.
On a aussi parlé des problèmes de rénovations urbaines, avec Fameck et Metz Borny. Puis je suis allé à la maison de Robert Schuman. […] L’Europe va être notre débat et notre combat. Elle a échappé à ses pères fondateurs, mais nous sommes légitimes pour rêver à nouveau et réorganiser cette entité avec nos voisins. »

Dans cette réunion de lancement, tous les élus se sont dit prêts à affronter les prochaines échéances électorales : municipales, régionales, européennes. Mais André Rossinot aura posé la bonne question à l’invité d’honneur :

« Et vous, êtes-vous prêt à affronter la présidentielle ? »

Jean-Louis Borloo, président de l’UDI, est venu lancer officiellement les fédérations de son parti politique en Lorraine, ce mercredi 27 mars 2013, à Montigny-lès-Metz.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X