535×280 TOP articles

Nouveau design du centre piétonnier de la ville de Metz : un secret bien gardé (photos)

L’espace piétonnier du centre ville de Metz sera rénové. Le chantier s’étalera de février 2016 à septembre 2017. Au menu des travaux, l’éclairage et le revêtement des sols pour un budget de 3 millions d’euros étalés sur deux ans.

Le point, évoqué lors du conseil municipal du 28 janvier 2016 a fait consensus au niveau de la nécessité de remettre un grand coup de fraîcheur pour redynamiser le quartier.

Pour autant, il n’a pas été voté à l’unanimité, car l’opposition (mais aussi habitants) n’ont pas eu accès aux détails, alors même que le sujet est d’importance. La seule concertation s’est tenue sur les dates des travaux.

Communication verrouillée

Le design du futur revêtement qui habillera les rues du centre ville semble être aussi bien gardé que la formule du Coca Cola par la municipalité, car aucune personne externe à la majorité et aux services concernés n’a pu y avoir accès.

Une attitude qui peut paraître surprenante, mais qui est cependant présentée comme « normale » par la municipalité pour ce type de projet.

En effet, les deux points sont soumis, secteur sauvegardé oblige, à l’approbation des Architectes des Bâtiments de France (ABF), qui ont déjà demandé plusieurs modifications sur le projet initial proposé par les services de la ville.

Bien qu’ayant été modifié selon les demandes des ABF, il reste une possibilité pour que les nouvelles propositions soient retoquées, d’où le verrouillage de la communication à ce stade.

Nouveau revêtement : un choix pas anodin

Quel sera le visage du centre piétonnier à Metz pour les décennies à venir ? Telle est la question que peuvent se poser celles et ceux que ces futurs travaux interpellent.

Un choix déterminant pour l’attractivité du quartier, pour l’ambiance générale, et pour l’intégration dans le système urbain existant (voies non modifiées, bâtiments, vitrines, etc…).

Après avoir établi un cahier des charges, élus et services municipaux ont étudié les différentes possibilités s’offrant à eux. Le choix d’une liste définitive de possibilités, au nombre de 4, a été déterminée. La variation est essentiellement colorimétrique. Les quatre ont été posées sur une surface limitée, pour permettre de se rendre compte de l’effet.

Ces choix ont donc été soumis aux ABF, qui devraient en théorie transmettre leur décision le 4 février 2016.

Nous avons sollicité la municipalité pour vous faire découvrir en photo les quatre scénarios de couleur en compétition.

Mais photographier le revêtement que fouleront les messins pendant 30 ans n’est pas possible, l’accès au bâtiment municipal où ils ont été posés n’étant pas autorisé. Il faudra donc se contenter de ces trois états projetés :

Le projet de revêtement dans la rue des clercs.
Le projet de revêtement dans la rue des clercs.

 

Le projet de revêtement à l'entrée de la rue des clercs
Le projet de revêtement à l’entrée de la rue des clercs

 

Le projet de revêtement dans la rue des clercs
Le projet de revêtement dans la rue des clercs

 

Eclairage

L’éclairage est un point au moins aussi délicat que celui du choix du design des sols, pour un centre ville historique tel que celui de la ville de Metz.

Efficacité, chaleur et couleurs de la lumière, sentiment d’insécurité potentiellement induit par l’effet, consommation d’énergie, frais de fonctionnement et de maintenance… beaucoup de variables entrent en jeu.

La proposition initiale de la ville ayant été elle aussi retoquée par les ABF, la ville étudie désormais une solution plus technologique, permettant à la fois de répondre à tous les critères souhaités, et d’être validée par le (coriace) service en charge d’éviter que l’on fasse tout et n’importe quoi à proximité des bâtiments historiques.

Critères

Au coeur du projet, qui sera mis en place pour les 30 années à venir, un certain nombre de critères dont voici la liste :

  • améliorer la « marchabilité » (accessibilité et confort de marche pour tous) de l’espace piéton (remise en état ponctuelle des voiries, travaux sur les planéités, sur les jointements …)
  • intégrer les besoins des concessionnaires pour les 10 années à venir
  • intégrer les démarches annexes (stationnement, développement de la pratique du vélo, conteneurisation, évolution de l’offre de transports en commun …)
  • créer une identité nocturne en renforçant l’éclairage public et en harmonisant les sources lumineuses sur l’ensemble du plateau
  • créer une identité diurne en rythmant l’espace de placettes, en uniformisant les matériaux, en renforçant la signalétique « piétons » réglementaire et ludique
  • faciliter et apporter de la lisibilité sur la liaison quartier de l’Amphithéâtre – Centre-Ville

L’opposition d’accord sur le fond, mais vigilante sur la forme

Plusieurs interventions ont maillé le débat. Parmi elles, celle de Nathalie Colin Oesterlé, qui bien qu’ayant précisé son accord sur la nécessité du projet, a déploré n’avoir (tout comme le comité de quartier) pas été associée avec l’opposition aux choix du futur design, raison pour laquelle son groupe d’opposition s’est abstenu.

L’élue a également rappelé l’urgence de réaliser ces travaux pour tenir la dragée haute à Muse, et (re)pointé du doigt la profusion mortifère des zones commerciales en périphérie de la ville.

La conseillère municipale centriste (UDI) a enfin relevé un certain nombre de points sur lesquels l’opposition restera vigilante. Au menu on trouve l’appel à plus de concertation et d’écoute des habitants et commerçants, l’impact de la conteneurisation en secteur piétonnier, les conditions d’indemnisation des commerçants du centre ville touchés par les travaux, ou encore la prise en compte des quartiers situés entre le centre ville et celui de l’amphithéâtre.

Les messins, élus et citoyens, devront attendre que les ABF valident l’un des scénarios proposés pour être informés, car la municipalité ne communiquera que sur le choix définitif.

A lire dans la même rubrique :

Déjà 2 commentaires

  1. Lorrain

    En dehors de l’entrée des galeries lafayette,qui est dans la continuité de la place de la République,les pavés esthétiquement ils sont dégueulasse !!
    Sincèrement j’espère que c’est les rendus qui sont vraiment pas beaux qui donne cette aspect vraiment,horrible.

    Répondre

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *