535×280 TOP articles

Régulation du stationnement en voirie à Metz : bientôt sous les caméras d’un véhicule d’observation

La ville de Metz souhaite faire progresser à la fois la rotation des voitures sur les espaces payants, la fluidité d’accès aux places hors parkings souterrains, mais aussi le taux de « respect » du paiement du stationnement en surface.

stationnement payant

Pour cela, elle se dote dès ce mois de mai 1017 d’un véhicule d’observation du stationnement, qui, selon Indigo le délégataire de service, saura à la fois prédire les zones les moins en tension et les indiquer aux chauffeurs pour limiter le temps de recherche d’une place, mais aussi lire les plaques d’immatriculation des véhicules stationnés pour vérifier s’ils ont bien réglé leur stationnement en cours… dans le cas contraire, dès janvier 2018, les agents de contrôle seront avertis pour pouvoir intervenir.

Un véhicule présenté comme « un outil pour le stationnement intelligent »

Le système, qui semble être déployé sous le contrôle rigoureux de la CNIL, équipe un véhicule classique reconnaissable grâce à la mention « Véhicule d’observation du stationnement » apposée sur ses ailes.

Le système LAPI, embarqué à bord d’un véhicule à Metz, a pour objectifs de prédire le taux d’occupation du stationnement par rue, d’améliorer le taux de rotation des places, et de permettre via une application, le guidage prédictif des véhicules. Cliquez pour agrandir l’image. Photo : ville de Metz

A son bord, une technologie embarquée dite « LAPI » (pour Lecture Automatique des Plaques d’Immatriculation).

En l’occurrence, ce sont des caméras qui lisent automatiquement les plaques minéralogiques des voitures stationnés en surface lorsque le véhicule d’observation parcourt les rues de la ville, et interroge les serveurs informatiques pour savoir si le stationnement en cours est payé. La ville précise que le système ne conserve pas les informations des automobilistes liées à leurs plaques d’immatriculation, préconisation de la CNIL oblige.

En tant que tel, le véhicule d’observation du stationnement ne dresse pas de PV. En réalité, si jusqu’à fin 2017 il est prévu que le véhicule sillonne les rues pour acquérir suffisamment de données statistiques, lorsque la dépénalisation des amendes de stationnement entrera en vigueur en janvier 2018, les agents de contrôle 1 seront informés des zones où le paiement du stationnement est le moins respecté, et pourront ainsi se déployer aux bons endroits au bon moment.

D’après Indigo, l’idée est de pousser les utilisateurs à se mettre en conformité avec les règles de stationnement (durée et paiement) sur la zone retenue. A Metz, le respect de ces règles a été chiffré à environ 62%. Un peu moins des deux tiers des conducteurs respecteraient donc le paiement de la redevance de stationnement, et le délai de stationnement qu’ils ont réglé.

L’objectif d’Indigo, sur les 7 prochaines années, est de faire passer ce taux à plus de 80%.

Une application mobile pour éviter de tourner

Lorsqu’il recherche un stationnement de surface, le conducteur se rapproche du point de destination qu’il connaît, puis commence à chercher une place à partir de là en errant dans les rues. Entre perte de temps, encombrement et pollution, cette pratique manque d’efficacité.

Toujours en s’appuyant sur les données collectées par le véhicule d’observation, Indigo va tenter de déployer un modèle statistique prédictif qui permettra, en théorie, de connaître à l’avance les zones où il y a potentiellement le plus de places disponibles.

Couplé avec les informations de disponibilité des parkings souterrains et ceux de GERTRUDE (le système de gestion automatisé de la circulation à Metz), il devrait être possible d’indiquer, à partir d’une destination donnée, de définir où le conducteur a le plus de chance de se garer rapidement, au plus proche de sa destination.

L’application, qui ne sera disponible qu’au mois d’octobre ou de novembre 2017 lorsque le véhicule d’observation aura nourri l’algorithme statistique de suffisamment de données.

Quant à celles et ceux qui n’ont pas de smartphone, ou qui ne savent pas l’utiliser de façon légale dans une voiture, il leur faudra recourir à la même méthode qu’avant, ou espérer à partir de janvier 2018, que le système visant à améliorer la rotation des véhicules (décrit plus haut), leur permettra de voir se libérer plus souvent une place sous leurs yeux.

Rappel sur les amendes qui n’en seront plus

Comme évoqué dans notre article du 27 octobre 2016, l’amende (qui deviendra une redevance de stationnement) pour un stationnement non payé passera dès le 1er janvier 2018 de 17€ à 30€, un montant fixé par la ville. Ce tarif pourra être abaissé à 15€ si le conducteur règle la somme sous 72h.

Les agents de contrôle du stationnement apposeront une notice sur le véhicule contrevenant pour l’informer qu’il est redevable d’un forfait de post stationnement (FPS), qui selon la municipalité n’est plus une amende, puisque ce forfait intègre le tarif de votre stationnement non réglé.

Guy Cambianica, Adjoint au Maire délégué au Service Public du stationnement payant sur voirie, avait en octobre dernier, expliqué plus en détail à notre micro les grands changements qui s’annonçaient en termes de stationnement sur la voirie à Metz :


1 Agent de contrôle : le nouveau nom qui sera donné aux ASVP à partir de janvier 2018. Ceci fait suite à la privatisation de la gestion du stationnement de surface.

A lire dans la même rubrique :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *