Quartier de Plantières - Queuleu à Metz

Le quartier de Plantières-Queuleu se situe juste au sud-est du centre-ville de Metz : il était organisé comme un quartier de transition entre ville et campagne. Il sera vite rattrapé par les fortifications qui entourent Metz.

Plantières-Queuleu vu depuis le centre-ville
Plantières-Queuleu vu depuis le centre-ville

Un nom d’origine obscure…

Le nom du quartier a plusieurs origines : Queuleu peut venir de “Queue du Loup”, ou encore du mot allemand “Quelle”, qui veut dire source. Elles étaient nombreuses dans le quartier.

Enfin, il peut aussi trouver son origine dans le mot “cuculus”. Au Moyen-Age, c’était une sorte de cape, mais aussi un petit arbuste qui pousse le long des murs et qu’on appelle plus souvent le crève-chien.

Cette dernière explication est appuyée par le fait que les habitants de Queuleu s’appellent les Cuculotins !

Avant le 19e siècle, Queuleu était un lieu-dit rattaché à la commune de Plantières. Il était installé sur une petite colline traversée par la voie romaine Metz-Strasbourg.

Plantières-Queuleu était un faubourg direct de Metz. C’était un territoire de transition entre le centre-ville et la campagne. Du coup, il était dévolu à l’acheminement des récoltes de la campagne alentour, notamment de Grigy, Borny, la Grange-aux-Bois et Magny.

C’était un lieu d’habitation privilégié, parce qu’il est proche du centre-ville sans y être totalement. C’est pourquoi, à la veille de la Révolution, de riches Messins s’y font construire de belles demeures.

Ladoucette, avocat du parlement de Paris, restaure et agrandit un ancien hôpital pour lépreux et s’en fait un manoir nommé Mon Plaisir.

C’est en 1789 que Queuleu est rattaché à Plantières, puis à Metz en 1908.

Une époque prospère, puis la guerre

Entrée du Fort Queuleu
Entrée du Fort Queuleu

Jusqu’en 1834, le quartier est dévolu à l’agriculture. On y cultive du blé, de l’orge, des pommes de terre, des légumes et même de la vigne.

Puis, en 1834, on construit le cimetière de l’est, placé hors de la ville par manque de place et par souci d’hygiène.

Tout au long du 19e et du 20e siècle, le quartier s’agrandit. Son cadre agréable attire les artisans, les officiers à la retraite ou les rentiers, qui construisent de riches bâtisses dans le même style que la gare ou la poste.

Augmentation de la population signifie développement des services : on construit une église, une école, les boutiques se multiplient.

Le quartier, comme beaucoup d’autres à Metz, est parsemé de bâtiments militaires qui datent de l’époque de l’annexion : la caserne Grandmaison et un hôpital militaire sortent de terre.

Mais le bâtiment militaire le plus célèbre de ce quartier est le Fort Queuleu. Construit juste avant l’annexion, il a servi pendant la seconde guerre mondiale de camp d’internement nazi.

1800 personnes y ont été arrêtées et torturées. 36 d’entre elles sont mortes sur place, 4 se sont évadées. Les autres ont été déportées dans des camps de concentration ailleurs en Europe.

Aujourd’hui, le quartier de Plantières-Queuleu est un quartier d’habitation qui mélange grandes demeures allemandes et maisons modernes.

Carte / plan du quartier de Plantières-Queuleu

Voici la carte approximative du quartier de Plantières-Queuleu


Afficher Quartiers de Metz sur une carte plus grande

Le quartier de Plantières-Queuleu en chiffres

(Chiffres au 1er Janvier 2010)

  • Superficie : 380 ha soit 9,1% de la superficie totale de Metz.
  • 13 108 habitants soit 10,6 % de la population totale de Metz.
  • Densité : 3450 hab/km².
  • Evolution de la population : + 1,2 % entre 1990 et 1999
  • Environ 6 800 logements soit 12 % du nombre de logements de Metz.

Mairie de Plantières-Queuleu

1 rue du Roi Albert
Tel : 03 87 55 59 07

Horaires d’ouverture :
du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h
le vendredi de 8h30 à 12h


Source : illustration : Ville de Metz, wikipedia.org


 

Cette page fait partie du dossier complet de la rédaction sur le thème :
LES QUARTIERS DE LA VILLE DE METZ

Découvrez les autres pages de ce dossier en cliquant ci-dessous.
Amphithéâtre Grange aux Bois Nouvelle Ville
Bellecroix Grigy Technopôle Plantières Queuleu
Borny Les îles Sablon
Centre ville et ancienne Ville Magny Vallières les Bordes
Devant-les-Ponts Metz Nord Patrotte ›› Retour sommaire
Dossier « Les quartiers de Metz » – réalisation 2010/2011 par Christophe D.D. | Charlotte P.Pour nous envoyer une info complémentaire, des photos ou une vidéo sur ce sujet, cliquez ici.