535×280 TOP articles

The Fairy Queen : Shakes… en pire !

Du jeudi 17 au samedi 19 mars 2016, à l’opéra-théâtre de Metz, la compagnie Deracinemoa et l’ensemble Contraste interpréteront « The Fairy Queen ». Un opéra à l’anglaise complètement décalé, qui devrait plaire aussi bien aux amateurs du genre qu’aux non-initiés.

DSC02291
Laurent-Guillaume Dehlinger (au centre), alias Boris, entouré des chanteurs solistes le désirant.

« Il faut qu’on voit la tête du mec, à part s’il est pas beau ou s’il vomit ! » lance Laurent-Guillaume Dehlinger à ses comédiens chanteurs. Le ton est donné.

« The Fairy Queen », œuvre (très) librement inspirée de l’opéra du même nom d’Henry Purcell (adaptation du « Songe d’une nuit d’été » de Shakespeare), sera décalée ou ne sera pas. Un parti pris assumé par le metteur en scène, également directeur artistique et fondateur de la compagnie locale Deracinemoa.

Connue des Messins pour son spectacle « Les Enfants du charbon » ou encore le festival des arts de rue Hop hop hop, la compagnie lorraine s’attaque ici à son premier opéra. Et pas n’importe lequel. « The Fairy Queen est dans la plus pure tradition de l’opéra anglais, où la règle c’est qu’il n’y en a pas ! » explique-t-il. 

Bref, tout est permis ! Même de retraduire une partie du texte pour le mettre au goût du jour.

Les puristes n’apprécieront peut-être pas…

L’oeuvre finale sera également plus courte (2h30 au lieu de 4h) et quatre artistes interpréteront la trentaine de personnages de ce masque, genre hybride mêlant musique, chant et théâtre. Le tout de manière totalement loufoque. « Le but c’est que ça joue. » affirme ce défenseur du théâtre de rue. 

Grâce à Deracinemoa, « The Fairy Queen » en sera largement imprégné. « Ce spectacle est pour tous ceux qui n’ont jamais vu d’opéra, mais aussi pour ceux qui en ont déjà vu. Après, peut-être que les puristes n’apprécieront pas… » admet-il.

Qui dit opéra dit forcément musique. Celle-ci sera l’oeuvre de l’ensemble Contraste. Sous la direction d’Arnaud Thorette, « ces pointures de la musique » (dixit Laurent-Guillaume Dehlinger), bien connus des amateurs du genre, auront la lourde tâche d’assurer le rôle de tout un orchestre… à quatre !

Ces derniers interpréteront l’oeuvre originelle d’Henry Purcell… avec quelques libertés et surprises en plus.  Dont un arrangement de la célébrissime chanson du film « La Boum » !  « Ce spectacle sera complètement barje ! » admet-il. Au vue des répétitions, on ne peut que lui donner raison !

Hermia aime Lysandre, mais son frère veut la marier à Démétrius, lui-même convoité par Hélène. Pendant ce temps, dans la forêt, Obéron a ordonné à Puck le lutin d’utiliser une fleur magique pour se venger de sa femme Titiana, la reine des fées…

Informations pratiques

Lieu
Opéra-théâtre de Metz Métropole
4-5, place de la Comédie
57000 Metz

Dates et horaires

  • Jeudi 17 mars à partir de 20h
  • Vendredi 18 mars à partir de 20h
  • Samedi 19 mars à partir de 20h

Tarifs

  • A partir de 7,5€
  • Réservations sur le site de l’Opéra-Théâtre en cliquant ici ou par téléphone au 03 87 15 60 60

Retrouvez cet événement dans l’agenda de Tout-Metz ici.

A lire dans la même rubrique :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *