Le Festival Mir Redde vous aide à mettre les pieds dans le Platt

La 17ème édition du Festival « Mir Redde Platt » met cette année encore le patois lorrain à l’honneur. Les villes de Sarreguemines et Forbach en seront les porte-paroles.

Du 13 mars au 17 avril 2015, conférences, concerts, rencontres et animations pour tous les âges ponctueront l’événement.

festival-sarreguemines-2015

Aujourd’hui, le Platt constitue encore une véritable base de langage pour certains lorrains. Mais il ne faut pas se fier à ses consonances germaniques, puisqu’il n’a en aucun cas été introduit par les Allemands.

Certains historiens font en effet remonter son origine à l’arrivée des francs au Vème siècle.

Quoiqu’il en soit, le patois lorrain sera à l’honneur pendant près d’un mois, que ce soit à Sarreguemines ou à Forbach, où plusieurs manifestations sont prévues.

Et il y en aura pour tous les goûts et tous les âges : de l’humour, des animations, des concerts, des rencontres et même du théâtre, comme par exemple « Choucroute Merguez » le 7 avril dès 20h30 au Casino des Faïenceries. Voici le topo :

« Quelques merguez au beau milieu de la choucroute, c’est en quelque sorte l’histoire de Claire et Touk. Traditions, religion, amour, malentendus et quiproquos s’entremêlent. Peut-être la recette du bonheur ? En tout cas celle d’un spectacle satirique et tendre qui dépeint le choix des cultures et le cheminement serré de ce couple saucissonné par le poids de l’entourage et des familles que tant de choses opposent. »

Le programme complet et l’ensemble des informations pratiques relatives à l’événement sont disponibles en cliquant sur ce lien (PDF).

Informations pratiques

Dates

Du 13 mars au 17 avril 2015

Lieux

Sarreguemines et Forbach

Tarifs

Jusqu’à 20€ en fonction des manifestations.

Retrouvez cet évènement dans l’agenda de Tout-Metz ici.

La 17ème édition du Festival « Mir Redde Platt » aura lieu du 13 mars au 17 avril 2015 à Sarreguemines et à Forbach.

A lire dans la même rubrique :

Déjà 1 commentaire

  1. Theo J.

    Pour information, le terme de « patois » utilisé dans l’article ci-avant n’existe pas. Ce barbarisme est certes apprécié de certains faux linguistes et journalistes majoritairement parigots ou jacobins, mais n’a pas sa place sur un site Internet de la capitale lorraine, ce qui est tout à fait consternant.
    La langue germanique parlée en Lorraine s’appelle le francique, tout comme en Allemagne ou au Luxembourg. Je doute fortement que les Alsaciens, sans doute plus évolués que de nombreux Lorrains, approuveraient cette désignation pour leurs dialectes alémaniques…mais, bien entendu, nous ne sommes pas en Alsace!

    Répondre

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *